BFMTV

Le FN fusionne ses listes dans deux villes

Marine Le Pen au siège de son parti à Nanterre, le 25 mars 2014.

Marine Le Pen au siège de son parti à Nanterre, le 25 mars 2014. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

VIDEO - Le FN fusionne ses listes avec la droite dans deux villes de Moselle et du Val-de-Marne a annoncé Marine Le Pen, mardi: Villeneuve-Saint Georges et L'Hôpital. Un soutien est également accordé à la liste Divers droite de Sevran où une membre du FN est en deuxième position.

Si Marine Le Pen a expliqué que le maintien des listes du FN et du Rassemblement bleu marine était la règle décidée par son parti, elle a néanmoins confirmé deux exceptions mardi. Villeneuve-Saint Georges, dans le Val-de-Marne et à L'Hôpital, en Moselle, les listes frontistes vont fusionner avec les listes Divers droite.

A Villeneuve-Saint Georges, commune de 33.000 habitants, c'est le candidat Divers droite, Philippe Gaudin, qui sera tête de liste. Il a été désouvoué par l'UMP et l'UDI. A L'Hôpital (5.500 habitants) c'est le candidat de la liste du Front national, Jean-Claude Dreistadt, qui accueilliera sur sa liste le DVD Jean-Marcel Labach, arrivé quatrième au premier tour.

Un soutien est également accordé à la liste Divers droite de Sevran, conduite par Philippe Geoffroy, où une frontiste est deuxième de liste.

"Le vote le plus efficace pour sanctionner le gouvernement"

Au cours de cette conférence de presse, tenue au siège du parti à Nanterre, Marine Le Pen s'est félicitée des bons résultats de sa formation au premier tour des élections municipales. Le FN participera à 328 seconds tours, selon Marine Le Pen. Un scrutin qui consacre "la fin de la bipolarisation de la vie politique française", selon son analyse.

Pour Marine Le Pen "le front républicain c'est le front des copains. La version politique de la gestation pour autrui". Elle estime que "le vote FN ne se nourrit pas de l'abstention", au contraire, "il ramène les électeurs aux urnes". Il s'agit pour elle d'un "vote d'adhésion".

Enfin, Marine Le Pen voit le vote FN comme un "acte d'intelligence politique" et le "vote le plus efficace pour sanctionner le gouvernement".

A des journalistes qui lui rappelaient les dérives des maires FN élus en 1995, Marine Le Pen a reconnu qu'il y avait eu des "erreurs". Mais elle a affirmé que les maires issus de sa formation ne prendront pas les villes gagnées pour des "laboratoires". Le politologue Arnaud Mercier estime, au contraire, sur BFMTV.com, que Hénin-Beaumont (où Steeve Briois a été élu au premier tour) "va devenir le laboratoire du Front national où il pourra tester ses méthodes".

Élections

Les résultats dans votre ville

Ex : Lyon, 69 ou Lyon, 69002

Sélectionnez votre électionPrésidentielle 2002Présidentielle 2007Législatives 2007Présidentielle 2012Législatives 2012Municipales

Karine Lambin