BFMTV

Florange sauvé : ArcelorMittal va investir 180 millions, pas de plan social

Les hauts-fourneaux de Florange

Les hauts-fourneaux de Florange - -

Les discussions entre le gouvernement et ArcelorMittal ont abouti vendredi soir. Le géant de l'acier s'est engagé à investir 180 millions d'euros sur le site, et à ne pas fermer les hauts-fourneaux comme il en avait initialement l'intention.

Jean-Marc Ayrault a annoncé vendredi soir un accord avec ArcelorMittal au terme duquel le géant de l'acier s'engage à investir 180 millions d'euros sur le site de Florange (Moselle) et à préserver ses hauts fourneaux même s'il n'y aura pas de redémarrage de ceux-ci à court terme faute de débouchés.
« Il n'y aura pas de plan social à Florange », a assuré le Premier ministre à l'issue d'un bras de fer de plusieurs jours avec ArcelorMittal. Selon le Premier ministre, le groupe investira 180 millions d'euros sur cinq ans dans l'activité transformation de l'acier de Florange et a accepté de ne pas fermer les deux hauts fourneaux comme il en avait l'intention. ArcelorMittal s'est engagé en outre à les maintenir dans un état qui permette le moment venu de les adapter au projet Ulcos de sidérurgie à très basses émissions de CO2 en cours de développement.
A propos de la menace de nationalisation temporaire brandie au cours des négociations par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, Jean-Marc Ayrault a indiqué qu'une telle démarche pouvait se justifier dans certains cas mais n'était pas efficace pour une entreprise en panne de débouchés ou en manque de compétitivité.

P. Gril avec Reuters