BFMTV

Des milliers de manifestants à Paris contre l'austérité

Des milliers de manifestants de gauche demandent un changement de politique à Hollande.

Des milliers de manifestants de gauche demandent un changement de politique à Hollande. - -

A l'appel notamment du Front de gauche et du NPA, des milliers de manifestants ont battu le pavé parisien samedi. Le mot d'ordre: "contre l'austérité" et la politique de Manuel Valls.

Pour la première fois depuis la déroute du PS aux municipales et le changement de gouvernement, la "gauche de la gauche" a fait entendre sa colère samedi après-midi dans les rues de Paris.

Le Front de gauche, le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), un collectif d'associations et plusieurs fédérations syndicales ont appelé à manifester samedi à Paris "contre l'austérité, pour l'égalité et le partage des richesses".

Plus de 200 personnalités ont signé l'appel à manifester "Maintenant ça suffit! Marchons contre l'austérité pour l'égalité et le partage des richesses", dont l'humoriste Christophe Alévêque, l'artiste Ernest Pignon-Ernest, Mgr Jacques Gaillot, les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, des syndicalistes, Jean-Baptiste Eyraud du DAL (Droit au logement).

>> Retrouvez le déroulé de l'après-midi:

19h00 - 25.000 personnes ont défilé à Paris selon la police, 100.000 selon les organisateurs. D'autres rassemblements ont également eu lieu en province. A Marseille, quelque 1.600 personnes ont défilé selon la préfecture de police.

17h00 - Un membre du Bureau national du PS dans le cortège. "La France s'apprête à appliquer des politiques d'austérité qui ont échoué partout ailleurs", estime Liêm Hoang Ngoc. L'économiste n'est convaincu par le choix de Manuel Valls à Matignon: "le Premier ministre le plus à droite qu'on a pu trouver à gauche".

16h20 - "C'est un front du peuple qui se constitue", estime Jean-Luc Mélenchon en tête de cortège. "Il n'y a pas que des mouvements politiques ici, il y a des syndicats, des associations", précise-t-il au micro de BFMTV.

15h40 - "L'austérité mène au chômage de masse." Marie-George Buffet ne mache pas ses mots au micro de BFTMV. "C'est une manifestation contre les politiques d'austérité du gouvernement menée par Manuel Valls, comme elles étaient menées par le gouvernement Ayrault, et par d'autres gouvernements de droite en Europe", explique la députée de la Seine-Saint-Denis. 'Cela mène à un chômage de masse, à une perte du pouvoir d'achat."

15h17 - Les intermittents du spectacle mobilisés. Ils protestent actuellement contre un nouveau calcul des indemnités pour leur assurance chômage.

Les intermittents en force à la marche du #12avril pic.twitter.com/cm26GbjqLq
— Senor Fidel (@senorfidel) April 12, 2014

14h40 - Olivier Besancenot en tête de cortège, selon le compte Twitter de l'Humanité.

#12Avril en tête du cortège Oliver Besancenot pic.twitter.com/6oe53t95HA
— l'Humanité.fr (@humanite_fr) April 12, 2014

14h30 - Le cortège part de la place de République. Les plusieurs milliers de manifestants se dirigent vers la place de la Bastille. Sophie de Ravinel, journaliste au Figaro, poste un cliché de Jean-Luc Mélenchon, Pierre Laurent et Alexis Tsipras.

La manif. contre le gouvernement partie à 14.30 blvd Volaire vers Nation. Ici @JLMelenchon @plaurent_pcf et Tsipras pic.twitter.com/WHosNA56a1
— Sophie de Ravinel (@S2RVNL) April 12, 2014

14h27 - "Quand on est de gauche, on taxe la finance". Une marée de drapeaux rouges du PCF recouvrait la place de la République et des banderoles déclinant "quand on est de gauche, on taxe la finance", "quand on est de gauche, on est du côté des salariés", ou encore "quand on est de gauche, en Europe c'est l'humain d'abord".

14h25 - "Hollande s'est trompé de Premier ministre". Ni EELV ni l'aile gauche du Parti socialiste ne sont officiellement associés à cette marche, mais un membre du Bureau national du PS, l'économiste Liêm Hoang Ngoc, était visible dans les premiers rangs. "Hollande s'est trompé de Premier ministre et nous impose un virage qui n'a pas été discuté, il y a un grand trouble dans l'aile gauche du PS, il nous faut un congrès extraordinaire pour clarifier la ligne politique", a assuré devant les journalistes cet eurodéputé sortant.

14h16 - "Envoyons Vallser l'austérité". C'est la pancarte que brandit un manifestant masqué.

14h10 - "Hollande, ça suffit". C'est ce que proclame une banderole recouvrant la statue de la place de la République. En tête de cortège, les leaders du Front de gauche, Pierre Laurent (PCF) et Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche), entouraient leur invité d'honneur, le Grec Alexis Tsipras, candidat de la gauche européenne à la présidence de la Commission européenne.

14h00 - Rassemblement place de la République. Le cortège de plusieirs milliers de personnes se rassemble place de la République à Paris avant de prendre le départ pour la place de la Bastille. Ils réclament l'inflexion de la politique de François Hollande, à leurs yeux plus favorable aux patrons qu'aux salariés.

|||L'essentiel:

● Manifestation contre l'austérité à Paris de la gauche de la gauche

● Front de gauche, NPA, des associations, plus de 200 personnalités et des syndicats y participaient

● 25.000 manifestants selon la police, 100.000 selon les organisateurs

C.P. et K.L. avec les équipes de BFMTV