BFMTV

EXCLU - Cahuzac annonce sa démission de l'Assemblée nationale

Jérôme Cahuzac, en exclusivité sur RMC et BFMTV.

Jérôme Cahuzac, en exclusivité sur RMC et BFMTV. - -

Jérôme Cahuzac a annoncé en exclusivité sur RMC et BFMTV ce mardi qu'il démissionnait de sa fonction de député du Lot-et-Garonne.

L'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac, qui a provoqué une crise politique en France pour avoir détenu un compte bancaire occulte en Suisse, a annoncé mardi en exclusivité sur RMC et BFMTV qu'il démissionnait de l'Assemblée nationale. « Aujourd'hui en conscience, j'estime que la gravité de cette faute ne me permet pas de rester parlementaire et donc j'ai décidé de démissionner de ce mandat », de député de la troisième circonscription du Lot-et-Garonne, a-t-il dit au directeur de la rédaction d’RMC, Jean-François Achilli.
La présidence de l'Assemblée nationale a fait savoir qu'elle n'avait pas reçu sa lettre de démission mardi à la mi-journée.

Retour en politique « infiniment peu probable »

Contraint de quitter le gouvernement après l'ouverture d'une information judiciaire, Jérôme Cahuzac, 61 ans, était autorisé par la loi à reprendre son siège dans un délai d'un mois à compter de sa démission, c'est-à-dire d'ici au 19 avril. Mais le président François Hollande, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et la plupart des dirigeants socialistes l'ont enjoint d'y renoncer, jugeant un tel retour inconcevable et indécent après la tourmente provoquée par l'affaire.
Prié de dire s'il envisageait un retour ultérieur à la politique, Jérôme Cahuzac a répondu : « Cela me paraît infiniment peu probable », ajoutant qu'il avait le « sentiment assez puissant qu'une page se tourne ».

Philippe Gril avec Jean-François Achilli