BFMTV

Eva Joly réclame « la fin du nucléaire »

Eva Joly invitée de <i>Bourdin Direct</i> ce mercredi

Eva Joly invitée de <i>Bourdin Direct</i> ce mercredi - -

Eva Joly, invitée ce mercredi de Bourdin Direct, prend pour la première fois une position tranchée sur le nucléaire. Elle réclame « la fin du nucléaire », un secteur sans avenir à ses yeux. Pour l'eurodéputée d'Europe Ecologie, il n'existe aujourd'hui « aucune solution pour le traitement des déchets ».

Eva Joly, invitée ce mercredi de Bourdin Direct, prend une position tranchée sur le nucléaire pour la première fois.

Elle juge qu'il n'y a aujourd'hui « aucune solution pour le traitement des déchets » et demande « la sortie du nucléaire ».

Pour elle, il n’existe aucun garde-fou. « La Commission européenne dit aujourd’hui qu’elle va faire une directive pour le traitement des déchets nucléaires, comme si une directive pouvait régler le sort de ces déchets ! »

« Nous devrions tous manifester »

Dernier exemple en date, le convoi de déchets retraités à l’usine Areva de la Hague, ensuite expédiés à Gorleben (Allemagne). « Est-ce que vous savez que ce train transporte des matières radioactives équivalant à deux fois Tchernobyl ? Est-ce que vous savez qu’il va être radioactif pendant des milliers d’années et que nous ne savons pas comment le stocker ? Est-ce que vous le savez ça ? Nous devrions tous manifester ».

La probable candidate d'Europe Ecologie à la présidentielle de 2012 assure qu’elle aurait manifesté aux côtés des manifestants antinucléaires. « Oui et je regrette de ne pas m’être assise moi-même pour empêcher le train d’arriver. C’est uniquement en raison de mes responsabilités au Parlement que je n’ai pas pu ».

Pour retrouver l'intégralité du podcast de l'interview d'Eva Joly chez Jean-Jacques Bourdin, cliquez ici.