BFMTV

Européennes: la liste gilets jaunes s'effondre

Des gilets jaunes lors d'un défilé - Image d'illustration

Des gilets jaunes lors d'un défilé - Image d'illustration - GEORGES GOBET / AFP

Un sondage Harris Interactive Epoka pour RTL, LCI et Le Figaro publié dimanche explore les intentions de vote de l'électorat en vue des européennes, qui auront lieu dans trois mois. Il montre que LaREM et le RN caracolent toujours en tête, mais que l'hypothèse d'une liste gilets jaunes ne fait plus recette.

La traduction de la protestation actuelle des gilets jaunes, ne passera pas forcément par les urnes. C'est l'un des enseignements du sondage Harris interactive Epoka pour RTL, LCI et Le Figaro, diffusé dimanche.

Chute 

Ainsi, lorsque l'institut a cherché à connaître la popularité électorale d'une éventuelle liste gilets jaunes aux prochaines européennes, qui se tiendront dans trois mois, il est apparu que celle-ci bénéficiait désormais d'intentions de vote réduites à la portion congrue: seulement 3%. Ce pourcentage confirme le diagnostic déjà porté mercredi dernier par notre sondage Elabe "L'Opinion en direct" qui jaugeait à trois points le score hypothétique d'une liste issue des rangs des manifestants et prétendant relayer leurs voix sur le continent. 

Fin janvier dernier pourtant, un sondage Elabe réalisé avant toute officialisation d'une liste gilets jaunes plaçait une telle équipe en troisième position, nantie de 13% de suffrages. Le vent a visiblement tourné et ne gonfle plus les voiles d'une liste gilets jaunes. 

Un duo de tête et les autres 

Le duo de tête, dévoilé par le sondage Harris Interactive Epoka pour RTL dimanche, reste par ailleurs inchangé. La République en Marche campe toujours sur sa première place, juché sur une estimation portée à 22%. La motivation primordiale des sondés allant en ce sens est d'exprimer leur soutien à Emmanuel Macron. La liste LaREM est toutefois talonnée par celle constituée par le Rassemblement national. L'attelage piloté par Jordan Bardella est crédité de 20% des intentions de vote. L'ensemble se tasserait légèrement, à 19%, en cas de concurrence d'une liste gilets jaunes. 

Toutes les autres formations politique semblent en revanche distancées. Les Républicains? A peine 12%. La France insoumise, la liste écologiste de Yannick Jadot? Toutes deux mesurées à 8%. Le PS? Il ne décolle décidément plus, fixé à 6%. Le Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan? 6% là encore. Quant à Génération.s de Benoît Hamon, on y dépasse pas les 4%, ce qui n'aide pas sa proposition d'une primaire à prendre du poids à gauche. 

Robin Verner