BFMTV

Cosse: la primaire des gauches pour "remobiliser un camp" 

La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-les Verts Emmanuelle Cosse a plaidé jeudi sur LCP pour l'organisation d'une primaire des gauches, y voyant un outil pour créer une "dynamique", doter la gauche d'un candidat "légitime" et construire un "vrai projet" - Jeudi 14 janvier 2016

La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-les Verts Emmanuelle Cosse a plaidé jeudi sur LCP pour l'organisation d'une primaire des gauches, y voyant un outil pour créer une "dynamique", doter la gauche d'un candidat "légitime" et construire un "vrai projet" - Jeudi 14 janvier 2016 - Photo d'illustration - AFP

La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-les Verts Emmanuelle Cosse a plaidé jeudi sur LCP pour l'organisation d'une primaire des gauches, y voyant un outil pour créer une "dynamique", doter la gauche d'un candidat "légitime" et construire un "vrai projet".

"Je pense que le premier sujet (...) c'est de remobiliser un camp à gauche, sur les idées, sur les personnes et donc de présenter en 2017 un vrai projet. Parce qu'il va y avoir une primaire à droite qui va créer de la dynamique à droite et pendant ce temps, il n'y aura peut-être aucune dynamique à gauche et donc c'est ce sujet là. L'essentiel du sujet, c'est d'avoir en février, en mars 2017 un candidat, une candidate qui est légitime aux yeux de la gauche", a-t-elle expliqué.

Eviter la défaite de la gauche en 2017

"On ne peut pas laisser à la droite uniquement le fait d'ouvrir les débats et de sembler moderne et ouverte", a ajouté la conseillère régionale d'Ile-de-France, dans une allusion à la primaire de la droite, prévue les 20 et 27 novembre. Interrogée sur les réticences du PS, et sur le refus du Parti de gauche de se prêter à l'exercice, Emmanuelle Cosse a estimé que chacun devait "sortir de ses certitudes et de ses postures" pour éviter "la défaite de la gauche en 2017". "Ca n'ira pas de soi cette victoire, y compris même Jean-Luc Mélenchon (le candidat éventuel du PG), sa campagne n'ira pas de soi", a-t-elle glissé.

A.-F. L. avec AFP