BFMTV

Etats-Unis: une Américaine transgenre élue pour la première fois au Sénat

Sarah McBride est la première personne transgenre à être élue à la haute assemblée d'un Etat américain.

Sarah McBride est la première personne transgenre à être élue à la haute assemblée d'un Etat américain. - Saul Loeb - AFP

Agée de 30 ans, Sarah McBride est originaire de Wilmington, le fief du candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden. Depuis 2013, elle milite contre les discriminations de genre dans la législation du Delaware.

Une femme transgenre, Sarah McBride, a été élue mardi au Sénat de l'Etat du Delaware, dans le nord-est des Etats-Unis, une première dans l'histoire politique du pays. "Nous l'avons fait. Nous avons remporté l'élection", a écrit sur Twitter la démocrate, militante de longue date pour les droits des LGBTQ, qui a largement battu son adversaire républicain avec 86% des voix.

"J'espère que (sa victoire) montre à un gamin LGBTQ que notre démocratie est aussi là pour eux", a-t-elle ajouté.

Elle est la première à être élue à la haute assemblée d'un Etat américain. En novembre 2017, Danica Roem était également devenue la première personne transgenre à intégrer la chambre basse d'un Etat américain, en Virginie. "Elle était prête. Elle a fait campagne. Et elle vient de gagner", a réagi Danica Roem sur Twitter.

"Les électeurs rejettent de plus en plus la politique d'intolérance"

Agée de 30 ans, Sarah McBride est originaire de Wilmington, le fief du candidat démocrate à la présidentielle Joe Biden. Elle a travaillé avec son fils, Beau, quand il était procureur général de l'Etat et à la Maison Blanche sous le mandat de Barack Obama.

Depuis 2013, elle milite contre les discriminations de genre dans la législation du Delaware. Elle est actuellement porte-parole de la campagne pour les droits humains (HRC), la principale organisation de défense des droits des LGBTQ aux Etats-Unis. En 2016, Sarah McBride s'était exprimée à la convention démocrate, devenant la première transgenre à participer à la convention d'un grand parti.

Le Victory Fund, une organisation qui milite pour l'élection de personnes transgenres, a qualifié sa victoire de "rappel puissant que les électeurs rejettent de plus en plus la politique d'intolérance et favorisent des candidats qui se battent pour la justice et l'égalité". Selon le Victory Fund, seules quatre personnes transgenres sont élues dans les Etats américains.

S.B.-E. avec AFP