BFMTV
Politique
en direct

EN DIRECT - Présidentielle: Pécresse aspergée de poudre rose lors de son oral devant la CPME

EN DIRECT - Présidentielle:  Pécresse aspergée de poudre rose lors de son oral devant la CPME

Valérie Pécresse aspergée de poudre rose le 16 mars 2022 lors d'un déplacement de campagne à Paris.

Près de trois semaines avant le premier tour de l'élection présidentielle, la campagne se poursuit. Valérie Pécresse tiendra notamment un meeting à Meaux.

Corse: les candidats favorables à l'autonomie, ceux qui s'y opposent

Alors que l'autonomie de la Corse revient sur la table à 25 jours de la présidentielle, les candidats se divisent sur le sujet.

Valérie Pécresse, Yannick Jadot, Anne Hidalgo et Jean-Luc Mélechon y sont favorables. Eric Zemmour et Marine Le Pen s'y opposent.

On vous résume ici ce que disent les candidats.

Valérie Pécresse ne portera pas plainte après avoir été aspergée de poudre de craie

L'équipe de la candidate a indiqué qu'elle ne porterait pas plainte après avoir été aspergée de craie rose par des militants révolutionnaires lors de son grand oral devant la CPME.

On vous résume ici ce qui s'est passé.

Valérie Pécresse a été aspergée de poudre rose lors de son oral devant la CPME

Après avoir fini sa prise de parole à la tribune après s'être exprimé devant la Confédération des petites et moyennes entreprises, la candidate des LR a été aspergée d'une poudre rose par deux militants d'Akira, un collectif révolutionnaire, d'après des informations de BFMTV.

La présidentielle donne le choix entre "l'écologie ou la barbarie" pour Yannick Jadot

Distancé par Jean-Luc Mélenchon dans les sondages, Yannick Jadot attaque Marine Le Pen et Eric Zemmour.

"Dans cette élection, on a le choix entre deux options, entre l'écologie et la barbarie. A un moment, vous construisez une société qui fait face aux défis du climat et des inégalités, des guerres, des complaisances politiques, de la démocratie (...) ou vous choisissez la haine, la fermeture, le repli (...) et la complaisance avec tous les dictatures", a estimé le candidat écologiste sur France 2 ce matin.

Valérie Pécresse accuse Emmanuel Macron d'utiliser la guerre en Ukraine "pour se protéger"

Alors que Valérie Pécresse pointe à la cinquième place dans les sondages, elle hausse le ton contre Emmanuel Macron.

"Je crois que la guerre, le président de la République l'utilise pour justement se protéger et n'avoir pas de comptes à rendre sur son bilan national sur l'État de la France", a estimé la candidate LR ce matin sur France inter.

Valérie Pécressse craint "la colère et la frustration" des Français sans véritable campagne

Alors que Gérard Larcher a accusé Emmanuel Macron de vouloir "enjamber la présidentielle", Valérie Pécresse craint une explosion sociale.

"S'il y a une abstention massive, parce qu'il n'y a pas de débat démocratique, alors il y aura une colère et une frustration. ll faut que ce temps démocratique soit respectée", a estimé la candidate des LR ce matin sur France inter.

On vous explique ici pourquoi certains observateurs craignent d'importantes manifestations dans les rues en septembre prochain en cas de victoire du président sortant.

Pour Anne Hidalgo, "soutenir Emmanuel Macron, c'est soutenir un candidat de droite"

A la peine dans les sondages, Anne Hidalgo lâche les coups. Dans son viseur, le président de la République alors que plusieurs figures socialistes comme Marisol Touraine et François Rebsamen ont annoncé leur ralliement à la République en marche.

"Le fait de soutenir Emmanuel Macron, c'est soutenir un candidat de droite. On peut essayer de couper les cheveux en quatre mais il n'y a pas d'autre définition du programme d'Emmanuel Macron", a assuré la candidate au micro d'Europe 1 ce matin.

Après son soutien à Jean-Luc Mélenchon, la Primaire populaire présente "ses excuses"

Alors que la Primaire populaire a annoncé soutenir Jean-Luc Mélenchon le 5 mars dernier après le retrait de Christiane Taubira de la course à la présidentielle, le collectif citoyen fait son mea culpa.

"La façon dont a été prise cette décision a généré tout autant d'enthousiasme que de colère, de compréhension que de défiance, de remerciements que de haine. Nous présentons toutes nos excuses à celles et ceux qui ont été déçus par cette décision ou par la manière dont elle a été prise", vient d'expliquer l'association dans un mail envoyé aux votants de la Primaire.

Ce ralliement a provoqué l'explosion du collectif. La co-fondatrice Mathilde Imer a claqué la porte quelques heures après cette annonce.

Macron de nouveau en tête selon un sondage, Mélenchon troisième

Selon le dernier baromètre OpinionWay pour CNews publié ce mercredi, le président de la République Emmanuel Macron recueillerait 30% des voix au premier tour. Il devancerait assez largement la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen, qui en obtiendrait 19%.

En troisième position, l'insoumis Jean-Luc Mélenchon est crédité de 12% des suffrages.

Derrière ce trio de tête arrivent l'ancien journaliste Eric Zemmour (11%) et la candidate des Républicains Valérie Pécresse (10%). L'écologiste Yannick Jadot est lui à 6%.

Le meeting de Yannick Jadot à Toulouse annulé

Le candidat d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), Yannick Jadot, devait tenir un meeting de plein air ce mercredi 16 mars à Toulouse, square De Gaulle. Il a été annulé.

"Un coup de fatigue", explique son entourage à nos confrères de France Bleu, alors que le meeting de Bordeaux le 11 mars avait lui aussi été annulé.

Macron tiendra son premier meeting de campagne le 2 avril prochain

Emmanuel Macron tiendra son premier meeting de campagne le 2 avril prochain, a indiqué l'entourage du candidat à BFMTV.

Le meeting aura lieu à Paris ou en proche banlieue. Deux salles tiennent la corde: l'Arena Bercy ou l'Arena 92. Ce pourrait être son seul meeting avant le premier tour.

Bonjour à tous!

Bienvenue dans ce direct consacré au suivi de l'actualité de l'élection présidentielle de ce mercredi 16 mars 2022.

Par BFMTV