BFMTV

Emission sur TF1: François Hollande a-t-il réussi son pari?

François Hollande sur le plateau de l'émission "En direct avec les Français", jeudi soir.

François Hollande sur le plateau de l'émission "En direct avec les Français", jeudi soir. - Martin Bureau - AFP

Vie privée, questions des Français… François Hollande a participé à une émission spéciale jeudi soir. Objectif: regagner en popularité. Pari réussi?

C'était son grand soir. Arrivé à mi-mandat, François Hollande a participé jeudi soir à une émission spéciale sur TF1 et RTL. Objectif: redonner confiance en sa politique, alors que le chef de l'Etat est le plus impopulaire de la Ve République. Le Président a-t-il gagné son pari? BFMTV.com a posé la question à chaud au politologue Olivier Rouquan.

François Hollande a-t-il réussi à "fendre l'armure"?

"Le dialogue a pu se nouer, le lien s'est fait avec les Français sélectionnés. Le naturel des intervenants a fait que le chef de l'Etat s'est montré plutôt décontracté. Il était dans la proximité, et je pense que cela va conforter ce trait de sa personnalité qui lui est généralement reconnu. Le problème de cette émission, c'est qu'elle s'est attachée à des problèmes très prosaïques, et elle n'a pas permis à François Hollande de faire preuve de hauteur, ni de montrer des perspectives claires et audibles pour la France. C'est quelque chose qu'on va certainement lui reprocher."

Comment a-t-il géré les questions sur sa vie privée?

"Sur la vie privée, il a fait comme d'habitude: il a évité et n'a pas répondu, et il a déploré le fait que la frontière entre vie publique et vie privée ne soit pas respectée. Lorsqu'il a montré une émotion forte, c'était pour parler du dénigrement de la France: là, il a montré sa colère. Cela contraste avec Nicolas Sarkozy, qui montrait, lui, ses émotions sur des choses qui concernaient sa vie privée - son mariage, son divorce, etc. Mais François Hollande reste humain sur cette question: dans son expression, il a été moins fluide lorsqu'il a évoqué sa vie privée que sur le reste. Il a buté sur des mots, n'a pas assez articulé... Mais il n'a pas réagi sur le mode de l'indignation."

Cette émission devait lui permettre de renverser la tendance des sondages. Pari réussi?

"Je l'ai trouvé à l'aise par rapport à la tension que supposait une telle émission. Mais dans ce type de format, il n'a pas eu le temps de dire ce qu'il veut faire pour le pays. Pour cela, il faudra d'autres communications. Mais de toute façon, il est un peu tard pour cela, et c'est encore un autre problème… Il était urgent qu'il fasse une émission de cette envergure, mais cela ne suffira pas pour remonter dans les sondages. Cela peut toutefois être le début d'une amélioration – même si cela sera très lent. Il en faudra plus pour gagner des points, mais il a déjà réussi à créer du lien. Lorsqu'on est à 13% dans les sondages, la première question que l'on se pose c'est "est-ce que le dialogue est encore possible avec les Français"? Et là, je pense que c'est réussi."
Propos recueillis par Ariane Kujawski