BFMTV

Quand Macron répond aux appels du standard téléphonique de l'Élysée

Emmanuel Macron s'est entretenu avec des citoyens.

Emmanuel Macron s'est entretenu avec des citoyens. - Élysée

Le président de la République s'est entretenu au téléphone avec quelques citoyens depuis le standard de l'Élysée. Une nouvelle opération de communication parfaitement exécutée.

Emmanuel Macron s'est offert un (nouveau) joli "coup de com'" ce vendredi en rendant visite au personnel en charge du standard téléphonique de l'Élysée. Diffusée en direct sur Facebook, la rencontre débute par un échange cordial, le président de la République questionnant les standardistes sur la proportion d'appelants mécontents, avant de conclure:

"Quand il y a des grèves, ça doit être terrible. Parce que non seulement il y a les grèves, mais en plus vous vous faites engueuler au boulot". 

Le locataire de l'Élysée s'est ensuite prêté au jeu en répondant personnellement à quelques appels de citoyens chanceux, parfois animés de grandes ambitions: "Vous vous donnez combien de temps pour être élu président? Préparez-vous. De toute façon il faut du renouvellement", a ironisé à le chef de l'État avant d'adresser un "merde pour le bac" et un "joyeux anniversaire" à son interlocuteur.

Emmanuel Macron s'est également entretenu avec un étudiant en cinéma à Grenoble puis un étudiant en droit qui semble lui avoir adressé un bon conseil: "C'est une très bonne suggestion. On va regarder ça. Est-ce que vous pouvez laisser vos coordonnées?", a-t-il lancé. 

Macron défend son programme

Après des échanges plutôt détendus, le chef de l'État a vanté son programme à une mère de famille, vraisemblablement inquiète au bout du fil: "On va baisser les cotisations, c’est un peu technique. Tous les travailleurs gagneront en pouvoir d’achat. Il y a ce qu’on va faire sur la taxe d’habitation et puis moi je pense que la croissance, le redémarrage économique, va être de nature à créer du pouvoir d’achat pour tout le monde", a-t-il tenté de convaincre avant de conclure: "Vous pouvez être rassurée et rassurez vos voisins". 

Pour son dernier entretien, le président de la République a pris en ligne une retraitée du Pas-de-Calais soucieuse des répercussions que pourrait avoir l'augmentation de la CSG prévue par Emmanuel Macron sur son pouvoir d'achat. Le chef de l'État s'est alors saisi d'un crayon et d'une feuille pour calculer et estimer le niveau de CSG que paiera ce ménage. 

Emmanuel Macron est ressorti satisfait de ces échanges: "Bon allez je vous laisse bosser. Je reviendrai régulièrement parce que c'est intéressant", a-t-il lâché. Des échanges d'autant plus satisfaisants que l'opération de communication semble être réussie si l'on en croit les nombreux commentaires positifs postés sur Facebook. 

P.L