BFMTV

Macron dénonce la "dérive autoritaire inacceptable" du pouvoir vénézuelien

Emmanuel Macron le 26 janvier 2018, à l'Elysée.

Emmanuel Macron le 26 janvier 2018, à l'Elysée. - Ludovic Marin - AFP

Lors d'une conférence de presse commune avec son homologue argentin, Mauricio Macri, ce vendredi soir, le président de la République s'est dit favorable à un accroissement des sanctions contre les autorités vénézuéliennes.

Le président français Emmanuel Macron a dénoncé vendredi la "dérive autoritaire inacceptable" du gouvernement vénézuélien et la "dégradation de la situation" après la décision de la justice vénézuélienne d'exclure la coalition d'opposition de la prochaine présidentielle, et l'expulsion de l'ambassadeur espagnol à Caracas.

"Au niveau européen, nous nous coordonnerons pour apporter la réponse adéquate", a ajouté Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse commune avec le président argentin Mauricio Macri au palais de l'Elysée.

Vers plus de sanctions?

Le président français s'est en effet dit "favorable" à un accroissement des sanctions européennes à l'encontre des autorités vénézuéliennes, après une première série de sanctions contre sept hauts responsables du Venezuela.

"Nous avons pris des sanctions individuelles contre des dirigeants vénézuéliens qui ont un impact limité. Je souhaite que nous puissions aller plus loin compte tenu des décisions récentes et de la dérive autoritaire" du gouvernement de Caracas, a déclaré Emmanuel Macron.
A.S. avec AFP