BFMTV

Hollande et Merkel célèbrent l’amitié franco-allemande à Reims

BFMTV
François Hollande et Angela Merkel célébraient ce dimanche à Reims le 50e anniversaire de la réconciliation franco-allemande. Une réunion, a rappelé le président français, qui est "d’abord un hommage aux deux visionnaires", Charles de Gaulle et Konrad Adenauer, qui avaient, le 8 juillet 1962, scellé cette réconciliation.

François Hollande a également déclaré qu'"aucune force obscure, et encore moins la bêtise (...), ne pourra altérer le mouvement profond de l'amitié franco-allemande", réagissait à la profanation de tombes de soldats allemands découverte hier dans les Ardennes.

"Je le dis aujourd'hui par rapport à des événements qui se sont produits hier soir : aucune force obscure, et encore moins la bêtise qui lui prête souvent son concours, ne pourra altérer le mouvement profond de l'amitié franco-allemande". "Notre amitié inspire l'Europe. Nous ne voulons pas donner la leçon. Nous entendons tout simplement montrer l'exemple", a-t-il également ajouté.

La chancelière allemande Angela Merkel a loué "la relation incontournable" entre la France et l'Allemagne soulignant qu'elle n'est "pas exclusive" et que chacun peut "s'y associer".

L'Europe confrontée à la crise traverse "aujourd'hui une grande épreuve (...) nous devons parachever aujourd'hui au niveau politique l'union économique et monétaire, c'est un travail d'Hercule mais l'Europe en est capable", a-t-elle assuré.

"Notre chance c'est d'être unis", a aussi affirmé Mme Merkel. "L'Europe c'est bien plus qu'une monnaie, et la relation franco-allemande est incontournable à cet égard, elle a marqué très fortement l'unification européenne qu'elle a fait progresser" mais "ce n'est pas une relation exclusive, elle invite chacun à s'y associer", a-t-elle dit.

"Es lebe die Deutsche Franzosiche Freundschaft", a conclu la chancelière allemande reprenant ensuite en français le "Vive l'amitié franco-allemande", lancé par le général de Gaulle lors d'une visite d'Etat en Allemagne en 1962.

dossier :

Angela Merkel