BFMTV

Hollande: ce qu'il va dire lors de son grand oral

François Hollande

François Hollande - -

Le chef de l'Etat donne une grande conférence de presse ce jeudi dans un contexte global défavorable et dans un climat de tensions politiques avec les rumeurs sur un potentiel remaniement. Pas d'annonce phare à attendre, plutôt un cap à atteindre qui devrait à nouveau être défini.

Un moment de vérité pour lancer définitivement la seconde année du mandat présidentiel. François Hollande, qui tient jeudi sa deuxième grande conférence de presse un an après sa prise de fonctions à l'Elysée, est poussé à accélérer les réformes, y compris par des ténors de sa majorité, dans un contexte économique extrêmement assombri.

Ce nouveau grand oral intervient alors que le chef de l'Etat doit faire face à un chômage record, à la recession économique et est tombé à des niveaux d'impopularité jamais vus pour un président sous la Ve République.

Une fois de plus, François Hollande va devoir tenter de convaincre que le chemin pris est le bon. Il devrait comme il l’avait fait il y a six mois, vanter son bilan et insister sur la réforme du marché du travail, le vote des contrats de génération ou encore la réforme bancaire.

Continuité et persévérance s'annoncent comme les deux fils conducteurs de la démonstration espérée. Le chef de l'Etat devrait évoquer les chantiers à venir comme la formation professionnelle, la réforme des retraites jugée indispensable et les investissements d’avenir (innovation, numérique, santé).

Visite aux parlementaires socialistes

Sur la forme, cette conférence de presse du chef de l'Etat sera très similaire à celui du 13 novembre dernier: même scénographie, 400 journalistes réunis dans la salle des fêtes de l'Elysée, et même format, un propos liminaire d'une vingtaine de minutes suivi du jeu des questions-réponses, le tout ne devant pas excéder deux heures.

Mais après la conférence, François Hollande envisage cette fois, selon son entourage, de rendre visite aux députés et sénateurs socialistes qui auront suivi, à huis clos, la retransmission de sa prestation, à la Maison de l'Amérique latine (VIIe arrondissement).

Le chef de file des députés PS Bruno Le Roux s'est, par avance, réjoui de cette initiative estimant que si le président venait à ce rendez-vous avec les parlementaires "il passerait un bon moment".

Surtout, ce sera une conférence de presse avec en toile de fond les rumeurs de remaniement. Pas d’annonce spectaculaire à attendre mais dans ce contexte, la moindre allusion sera scrutée et analysée par l'ensemble des observateurs.


À LIRE AUSSI:

>> Hollande, son bilan en 66 points

>> François Hollande parle-t-il trop?

>> Amnistie sociale: des députés PS demandent le report du vote
>> François Hollande cajole les parlementaires socialistes

S. A avec Jérémy Brossard