BFMTV

Hollande au Sénégal : la France est "honorée"

-

- - -

Le président français François Hollande est arrivé vendredi à Dakar, sa première visite en Afrique depuis son élection en mai, où il entend écrire une "nouvelle page" de la relation entre la France et l'Afrique.

Le président français François Hollande est arrivé vendredi à Dakar, sa première visite en Afrique depuis son élection en mai, où il entend écrire une "nouvelle page" de la relation entre la France et l'Afrique.

"Confiance dans l'Afrique"

Le président français a d'abord été accueilli à l'aéroport par son homologue sénégalais Macky Sall. "Au-delà, de l'accueil réservé à ma personne et aux ministres, c'est toute la France qui se sentait honorée, accueillie, fêtée", a déclaré François Hollande.

"Entre la France et le Sénégal, c'est une histoire, une langue, une culture. L'Afrique est un grand continent qui va devenir un grand continent émergent", a-t-il ajouté.

Le président français a aussi exprimé sa "confiance envers le Sénégal et sa démocratie, dans l'Afrique et son économie".

Le Mali, "question majeure"

Le chef de l'Etat est revenu sur la question des "menaces" terroristes au sahel. Selon lui "le terrorisme s'est structuré, installé". Mais, nuance-t-il : "ce n'est pas la France qui va procéder à je ne sais quelle opération. Ce sont les Africains qui vont décider de ce qu'il faut faire." Interrogé plus tard sur le délai d'une intervention le président a répondu que c'était "aux Africains de décider".

L'esclavage évoqué

Une question a ensuite déporté le débat sur la question de l'esclavage. "Je ne suis pas un militant du souvenir. L'Afrique doit regarder de l'avant", a expliqué le président Sall. "Moi, je m'honore d'avoir dans le gouvernement une garde des Sceaux (Christiane Taubira) qui a fait voter une loi reconnaissant l'esclavage comme crime contre l'humanité" a commenté François Hollande.

Un discours attendu

François Hollande doit prononcer dans l'après-midi un discours très attendu sur la politique africaine de la France devant l'Assemblée nationale sénégalaise.

Après la courte étape de Dakar, il se rendra samedi au Sommet de la francophonie, à Kinshasa.