BFMTV

Hollande: annonce un projet de loi sur le renseignement

François Hollande a fait plusieurs déclarations, lundi soir, en marge du 30e dîner du Crif, à Paris.

François Hollande a fait plusieurs déclarations, lundi soir, en marge du 30e dîner du Crif, à Paris. - Etienne Laurent - Pool - AFP

Présent au 30e dîner du Crif qui s'est déroulé dans une tension palpable à la suite des propos de Roger Cukierman, François Hollande a promis  des "sanctions plus rapides et plus efficaces" contre "les propos de haine". Un projet de loi sur le renseignement sera à ce titre présenté le 18 mars.

Des "sanctions plus rapides et plus efficaces" vont être prises contre les propos de haine", relevant du "racisme, antisémitisme et homophobie", a annoncé le président François Hollande lors du dîner du Crif, lundi soir. Le président a dévoilé les premières pistes pour renforcer la répression contre "tout propos de haine, raciste, antisémite ou homophobe".

"J'ai souhaité que ces propos ne relèvent plus du droit de la presse mais du droit pénal", a affirmé le chef de l'Etat, solennel.

Un projet de loi sur le renseignement le 18 mars

Le président de la République a également souhaité que soit "renforcé le caractère aggravant d'un délit au caractère antisémite". "Nous allons renforcer les outils du droit" contre les personnes tentées par le jihadisme, a-t-il également affirmé, annonçant la présentation d'un projet de loi sur le renseignement, par le Conseil des ministres du 18 mars. "Il n'y a pas d'antisémitisme ordinaire", a poursuivi François Hollande parlant d'une "lèpre" qui est "toujours là 70 ans après la Shoah" et que "la France combattra sans faiblesse".

Manuel Valls présentera "dans les prochains jours" un plan "aussi complet que concret", a précisé le président. Un projet de loi sur le renseignement sera présenté en Conseil des ministres le 18 mars prochain. Avec un impératif: "être efficace" sur la dimension européenne de la lutte contre le terrorisme. A ce sujet, le président français s'est félicité de l'application "d'ici la fin de l'année" du PNR, la communication des données des passagers aériens.

Jé. M. avec AFP