BFMTV

François Hollande veut accélérer les réformes

-

- - -

Confronté à une sévère baisse de popularité et à une crise d'une "gravité exceptionnelle", François Hollande a appelé vendredi à passer à la vitesse supérieure sur les chantiers gouvernementaux et les négociations entre syndicats et patronat.

"Mon devoir, c’est de dire la vérité aux Français : nous sommes devant une crise d’une gravité exceptionnelle, une crise longue qui dure depuis maintenant quatre ans", a déclaré le chef de l’Etat à la foire de Châlons-en-Champagne.

Offensif, François Hollande n’a cependant pas joué la carte de l’anti-Sarkozysme et de l’attaque de bilan du précédent gouvernement : "il ne s’agit plus de juger le passé mais d’agir dès aujourd’hui pour préparer l’avenir", a précisé le président français, dont la "mission", selon ses mots, est de "de conduire notre pays pour qu’il fasse des choix dans le bon ordre, dans le bon rythme et dans la bonne direction".

Et d’ajouter : "c'est au gouvernement, sous l’autorité de Jean-Marc Ayrault, de mettre en œuvre cette orientation", comme un rappel à l’ordre à son Premier ministre, jugé trop effacé.