BFMTV

Disparition de Steve Maia Caniço: Macron a rappelé son souci de "faire toute la transparence"

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron - Yohan Valat-AFP

Dans la journée ce mardi, Édouard Philippe a déclaré que le rapport de l'IGPN n'établissait pas "de lien entre l'intervention des forces de police et la disparition de Steve Maia Caniço" et qu'une nouvelle inspection allait être diligentée.

Emmanuel Macron a rappelé au Premier ministre ainsi qu'au Ministre de l'Intérieur son souci de faire "toute la transparence" sur les circonstances de la disparition du jeune Steve Maia Caniço, selon des informations de BFMTV auprès de l'Élysée.

Le président de la République a échangé avec Édouard Philippe et Christophe Castaner depuis le fort de Brégançon où il est en vacances, ce lundi et ce mardi, afin de leur "rappeler son souci de faire toute la transparence sur cette affaire et de prendre les initiatives nécessaires."

Une nouvelle inspection diligentée

Le jeune homme de 24 ans avait disparu le soir de la Fête de la Musique le 21 juin dernier à Nantes, lors d'une opération de police controversée. Un mois après sa disparition, un corps avait été retrouvé lundi dans la Loire. Les premiers résultats de l'autopsie ont indiqué mardi qu'il s'agissait bien du corps de Steve Maia Caniço.

Édouard Philippe et Christophe Castaner ont donc mené une conférence de presse commune dans la journée, au cours de laquelle ils ont déclaré que "le rapport de l'Inspection générale de la police n'établissait pas "de lien entre l'intervention des forces de police et la disparition de Steve Maia Caniço" à Nantes et qu'une nouvelle inspection allait être diligentée.

Le 21 juin dernier, des échauffourées avaient éclaté vers 04h30 entre participants à un concert et policiers venus exiger l'arrêt de la musique sur le quai Wilson, un endroit sans parapet de l'île de Nantes, sur la Loire.

Jeanne Bulant