BFMTV

CAFE POLITIQUE - Lapin crétin à l'Elysée; la grosse colère de Bernadette Chirac

La panthère rose, la tortue Franklin et un Lapin crétin, superstars du Noël de l'Elysée.

La panthère rose, la tortue Franklin et un Lapin crétin, superstars du Noël de l'Elysée. - -

Chaque matin, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'actualité politique. Au menu ce jeudi: le Noël de l'Elysée amuse les réseaux sociaux, les pas de danse de Valérie Trierweiler avec l'ex de Madonna, et Bernadette Chirac pique une grosse colère.

> Lapin crétin et Panthère rose à l'Elysée

Mercredi après-midi, l'Elysée organisait sa traditionnelle fête de Noël. François Hollande et Valérie Trierweiler avaient invité 600 enfants, venus admirer le sapin géant installé dans la cour d'honneur du palais présidentiel, et déguster les gâteaux concoctés par les chefs de l'Elysée pour le goûter. Le chanteur Matt Pokora et les danseurs hip-hop du Pockemon Crew ont assuré le spectacle.

Les réjouissances avaient aussi lieu à l'extérieur, sur le perron, avec des personnages grandeur nature, dont la Panthère rose, un Lapin crétin ou encore Franklin la tortue. La scène n'a pas échappé aux internautes, qui se sont amusés de la situation en postant de nombreux messages teintés d'ironie sur Twitter, en comparant la scène à la photo officielle du gouvernement.

Après le #conseildesministres ce matin, changement d'ambiance à l'#Elysée pour le Noël des enfants pic.twitter.com/v4AwlYPVmr
— Sylvie Corbet (@SylvieCorbet) 18 Décembre 2013
@SylvieCorbet @PaulLarrouturou Je ne vois pas du tout la différence avec la sortie classique du conseil des ministres.
— many airs (@manyairs) 18 Décembre 2013

> Quand Valérie Trierweiler danse avec l'ex de Madonna

Loin des moqueries d'Internet, à l'intérieur du palais, la fête battait son plein. A tel point que Valérie Trierweiler n'a pas pu refuser l'invitation à danser de Brahim Zaibat, ancien compagnon de Madonna, danseur professionnel et finaliste de l'émission Danse avec les Stars, venu avec la troupe hip-hop de ses débuts, le Pockemon Crew. La compagne de François Hollande s'est donc laissée aller à quelques pas chaloupés avec le jeune homme, tout sourire, qui a partagé la vidéo de ce moment complice sur son compte Twitter. De son côté, François Hollande a pris la pose avec l'artiste.

Le Noel de l'Elysée : un vrai kiff !!! Attention vidéo surprise arrive... ;) pic.twitter.com/FtWw5QE8z8
— brahim zaibat (@BZaibat) 18 Décembre 2013

> Hollande star de jeu vidéo

Un peu malgré lui, le chef de l'Etat se retrouve depuis quelques jours le "héros" d'un jeu vidéo disponible gratuitement sur Internet.

Baptisé "Avionoutai", il parodie le fameux "Il est où, l'avion?", prononcé par François Hollande à l'adresse de Nicolas Sarkozy sur le tarmac de l'aéroport de Johannesburg, en Afrique du Sud, en marge de l'hommage national à Nelson Mandela.

Créé par E-Fluence, une société de web-communication qui n'en est pas à son premier coup avec François Hollande en vedette, le jeu consiste à faire sauter le président de la République, déguisé en aviateur, tout en évitant soigneusement les obstacles, parmi lesquels la "terrible Valoche", armée d'un rouleau à pâtisserie. Le tout sur fond de reprise du tube de Stromae, Papaoutai.

> Edouard Martin investi par le PS: EELV s'en mord les doigts

Europe Ecologie-Les Verts a manqué de réactivité. Le site Internet de L'Express a révélé mercredi que les écologistes pensaient à intégrer le syndicaliste Edouard Martin sur leur liste pour les européennes, dans la circonscription du Grand Est.

Problème: le PS est allé plus vite, en proposant la tête de liste dans cette même circonscription à l'emblématique syndicaliste CFDT d'ArcelorMittal. "J'attendais la validation définitive des listes par le conseil fédéral pour formellement demander à Edouard Martin de me rejoindre", justifie auprès de L'Express l'eurodéputée sortante, Sandrine Bélier, qui se dit "déçue" et "surprise", pensant qu'Europe Ecologie-Les Verts était le parti le plus adapté à la reconversion politique d'Edouard Martin.

> Le coup de colère de Bernadette Chirac

Le redécoupage de la carte électorale en vue des cantonales 2015 n'a pas porté chance à Bernadette Chirac: son canton de Corrèze, où elle est élue depuis 1979, a tout simplement été supprimé. L'épouse de l'ancien président de la République n'a pas caché sa colère, dans une interview accordée au journal La Montagne. "Mon canton est purement supprimé, partagé en trois lopins de terre accrochés à des territoires qui n’ont rien à se dire", dénonce-t-elle, se disant "sceptique" quant à la réforme.

Une colère confirmée par l'entourage de Bernadette Chirac. "Effacer trente ans de travail d’un coup de crayon est à ses yeux inacceptable", a-t-on ainsi expliqué au Parisien. "Elle est très remontée et je peux vous dire qu’elle se battra jusqu’au bout, son canton elle y tient mordicus", a par ailleurs confie la députée socialiste corrézienne, Sophie Dessus.

A tel point que Bernadette Chirac a demandé à être reçue par le ministère de l'Intérieur et par l'Elysée -ce qu'elle a obtenu- pour présenter son propre projet de carte électorale. Et de rappeler, selon Le Parisien: "Vous savez, j'ai été très gentille avec François Hollande…", en référence aux iPad distribués aux collégiens de Corrèze quand l'actuel chef de l'Etat était à la tête du département.

Adrienne Sigel