BFMTV

Attaque de Nice: Hollande et le gouvernement mobilisés

Manuel Valls et François Hollande le 30 juin 2016 à l'Elysée.

Manuel Valls et François Hollande le 30 juin 2016 à l'Elysée. - Stéphane de Sakutin - AFP

Le chef de l'Etat est rentré en urgence à Paris pour y tenir une réunion de crise, avant un conseil de sécurité restreint vendredi. Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, est arrivé à Nice dans la nuit.

Face à l'horreur, l'exécutif s'organise. Quelques dizaines de minutes après l'attaque menée d'un camion sur la foule à Nice, faisant au moins 84 morts, François Hollande, qui se trouvait en Avignon, est rentré précipitamment à Paris. 

>> Suivez ici notre direct sur l'attaque de Nice

Peu avant 1h30, le chef de l'Etat est arrivé à la cellule de crise établie au ministère de l'Intérieur à Paris. Il a ensuite retrouvé Manuel Valls, et tous deux ont rejoint l'Elysée. Signe de la tension, le chef de l'Etat et le Premier ministre ont parcouru la cinquantaine de mètres qui séparent le ministère du Palais présidentiel à bord de deux véhicules entourés d'un important dispositif de sécurité.

Cazeneuve arrivé à Nice

Le dispositif ne fait que commencer, puisque François Hollande doit s'adresser aux Français dans une allocution télévisée dans la nuit. Dans un appel passé au maire de Nice, François Hollande a déjà exprimé son "soutien et sa solidarité" aux Niçois. Il réunira vendredi dès 9 heures un conseil restreint de sécurité et de défense à l'Elysée.

De son côté, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve est parti pour Nice, où il est arrivé vers 2h30. Marisol Touraine en fait de même, afin de se rendre dans les hôpitaux et veiller au bon fonctionnement du dispositif social et médical. 

Niveau Quai d'Orsay, une cellule interministérielle d'aide aux victimes est mise en place et opérationnelle au ministère des Affaires étrangères. Un numéro d'urgence est disponible au 0143175646.