BFMTV

Alain Zabulon nommé coordonnateur national du renseignement

Alain Zabulon avec Manuel Valls lors d'une cérémonie officielle.

Alain Zabulon avec Manuel Valls lors d'une cérémonie officielle. - -

Le préfet Alain Zabulon, qui était directeur adjoint du cabinet de François Hollande à l'Elysée, a été nommé mercredi en Conseil des ministres coordonnateur national du renseignement, a annoncé la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

Promotion ou sanction? Le préfet Alain Zabulon, directeur adjoint du cabinet de François Hollande, et qui avait notamment soutenu que le chef de l'Etat avait connaissance d'une bande enregistrée reliée à l'affaire Cahuzac, a été nommé mercredi coordonnateur national du renseignement.

Alain Zabulon, qui était déjà, selon Najat Vallaud-Belkacem, "l'interlocuteur du Conseil national du renseignement" dans le cadre de ses fonctions à l'Elysée, succède à Ange Mancini. Ce dernier avait été choisi par Nicolas Sarkozy.

Alain Zabulon a été nommé par le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, à ce poste créé durant le dernier quinquennat. "En parallèle, l'organisation du renseignement a été réformée par le ministre de l'Intérieur", a rappelé la porte-parole.

Auditionné sur l'affaire Cahuzac

Un an après l'affaire Merah, où les services de renseignement avaient été mis en cause pour des "failles", Manuel Valls a annoncé lundi la réorganisation de la filière, transformant notamment la DCRI en une direction générale.

Alain Zabulon a été auditionné mardi par la commission d'enquête parlementaire sur l'affaire Cahuzac à l'Assemblée. Il a affirmé qu'il avait prévenu le 15 décembre François Hollande de l'existence d'une bande enregistrée provenant de Michel Gonelle sur laquelle une voix attribuée à Jérôme Cahuzac avouait détenir un compte en Suisse.


À LIRE AUSSI:

>> Notre dossier sur l'affaire Cahuzac

Emmanuel Bringuier avec AFP