BFMTV

Ado Rom lynché à Pierrefitte: Hollande et Valls condamnent l'agression

François Hollande, ici le 13 juin, a exprimé via un communiqué de presse son indignation après le lynchage d'un jeune rom.

François Hollande, ici le 13 juin, a exprimé via un communiqué de presse son indignation après le lynchage d'un jeune rom. - -

Dans un communiqué, le président a qualifié mardi d'acte "injustifiable" le lynchage d'un ado Rom vendredi. Un peu plus tôt, le Premier ministre Manuel Valls avait condamné cette agression "avec une grande fermeté".

"Ces actes sont innommables et injustifiables." Mardi, le président François Hollande a exprimé son indignation dans un communiqué à la suite de l'agression d'un jeune homme rom, vendredi à Pierrefitte-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis. Il a demandé que "tout soit engagé pour retrouver les auteurs de cette agression".

Joint au téléphone par Le Monde, le Premier ministre Manuel Valls a déclaré un peu plus tôt dans la journée qu'il condamnait cette agression "avec une grande fermeté". Le Premier ministre a demandé que "les responsables de cet acte inacceptable soient retrouvés dans des délais les plus rapides pour répondre de leurs actes devant la justice."

Déjà mardi, un communiqué du ministre de l'Intérieur condamnait "avec la plus grande fermeté les violences infligées à un jeune adolescent". Bernard Cazeneuve assurait aussi que "la police judiciaire est totalement mobilisée poru faire rapidement la lumière sur cette affaire, interpeller les auteurs des faits et les remettre à la justice.

Le jeune homme agressé toujours dans le coma

L'adolescent rom se trouvait mardi entre la vie toujours dans le coma après avoir été roué de coups par une douzaine de personnes, qui le soupçonnaient de cambriolage.

Le jeune Rom, âgé de 16 ans et vivant dans un bidonville de la commune, a été retrouvé vendredi vers 23h30, inconscient, dans un chariot de supermarché abandonné sur la nationale 1, près de la Cité des Poètes, selon une source policière.

D. N. et M. T.