BFMTV

Régionales en Paca: Ciotti n'exclut pas de voter Muselier au second tour selon "la configuration"

Le député des Alpes-Maritimes avait déjà fait part de son intention de ne pas voter pour le président sortant de la région au premier tour du scrutin de juin.

Malgré l'"erreur d'analyse" commise en acceptant sur sa liste des candidats estampillés La République en marche (LaREM), le président sortant de la région Paca conserve le soutien des Républicains (LR), a indiqué le dirigeant du parti Christian Jacob mardi.

Localement toutefois, la fédération des Alpes-Maritimes, dirigée par le député Eric Ciotti, lui a retiré son soutien en vue des élections régionales, dont le premier tour doit se tenir le 20 juin prochain. Le parlementaire avait d'ores et déjà annoncé qu'il n'accorderait pas son vote à Renaud Muselier.

"Je ne voterai pas pour Renaud Muselier, je le dis très clairement, au premier tour", a réitéré ce jeudi Eric Ciotti, invité de BFMTV-RMC.

"Notre confiance a été trahie"

Quant au second tour? "Nous verrons la configuration du second tour mais aujourd'hui je n'ai pas confiance parce que notre confiance, elle a été trahie à plusieurs reprises, dans une tambouille électorale concoctée dans les cuisines élyséennes avec la mobilisation du Premier ministre dans le Journal du dimanche. C'était de la politique politicienne parisienne alors qu'on nous dit que l'enjeu est local", a fustigé le président de la commission nationale d'investiture LR.

"Je préfère la victoire de quelqu'un qui est issu de ma famille politique, mais Renaud Muselier s'est comporté de façon qui n'est pas tolérable et il y a de la colère sur le terrain", croit savoir Eric Ciotti. "Il était en tête dans tous les sondages, depuis, Thierry Mariani (le candidat RN, ex-LR, NDLR), sans rien faire, a gagné 6 à 7 points. J'avais mis en garde Renaud Muselier", assure-t-il.
Clarisse Martin Journaliste BFMTV