BFMTV

Les présidents habitent-ils vraiment au palais de l'Elysée?

Tous les présidents n'ont pas fait le choix d'habiter à l'Elysée.

Tous les présidents n'ont pas fait le choix d'habiter à l'Elysée. - Patrick Kovarik - AFP

Depuis la fin du 19e siècle l'Elysée est la résidence officielle des présidents de la République. Si le palais affiche tout le prestige lié à la fonction du chef de l'Etat, tout ceux qui ont endossé cette fonction n'ont pas vécu leur passage au palais de la même façon, quitte à chercher à le fuir.

Les Français connaissent désormais le nom du futur locataire de l'Elysée. Après la passation de pouvoir, Emmanuel Macron devrait s'y installer avec son épouse Brigitte. Convoité pendant toute la campagne, le palais de l'Elysée situé dans le 8e arrondissement de Paris n'est pourtant pas un logis si accueillant, si l'on en croit les anciens présidents de la cinquième République. Derrière les dorures, l'Elysée a souvent été comparé à une prison par les chefs d'Etat. Une demeure dans laquelle ils ont parfois rechigné à habiter.

Charles de Gaulle aurait préféré Vincennes

En y entrant en 1958, Charles de Gaulle a cherché à fuir la tradition. Le premier président de la cinquième république aurait en effet préféré installer la résidence présidentielle ailleurs, envisageant notamment le château de Vincennes. Trop central, trop musée, l'Elysée ne convient pas à l'idée qu'il se fait de la présidence.

"L'édifice comporte des salons fort beaux, garnis de meubles anciens, à peine suffisants pour les inévitables réceptions, mais n'offre que très peu de place aux services d'une présidence devenue très active", écrit le général de Gaulle dans ses mémoires, comme le relate le site de la fondation à son nom. 

De Gaulle, qui n'apprécie pas ce vieil hôtel particulier résidera pourtant au 55 rue du Faubourg Saint-Honoré, se ressourçant toutefois dans son fief de Colombey-les-Deux-Eglises.

Son successeur Georges Pompidou partagera son désamour pour le palais présidentiel mais s'y installera aussi. Il fera toutefois entrer le palais dans la modernité en redécorant plusieurs pièces avec du mobilier contemporain.

Vingt-six ans plus tard, Jacques Chirac entre au contraire avec délectation à l'Elysée, un lieu qu'il a tant désiré. Il habite et dort au palais. Son épouse Bernadette prend alors véritablement la place de maîtresse de maison.

"Elle supervise tout, de la cuisine à la décoration, du travail des jardiniers à celui des fleuristes, du choix de la porcelaine et de l'argenterie à l'éclat des lustres et du mobilier", relate Patrice Duhamel dans son livre L'Elysée: Histoire, secrets, mystères

Hollande finira par y habiter

Avant son élection en 2012, François Hollande avait annoncé qu'il n'habiterait pas à l'Elysée.

"Etre président, sauf pour des raisons impérieuses de sécurité, ne suppose pas de vivre à l'Elysée", avait-il déclaré à Paris-Match.

Mettant en application sa volonté d'être "un président normal", il continue au début de son quinquennat de résider dans le 15e avec sa compagne d'alors Valérie Trierweiler. Le président est photographié faisant ses courses dans un supermarché. Des choix qui posaient à l'époque question sur la sécurité de François Hollande. Après sa très médiatique séparation avec Valérie Trierweiler, François Hollande finira malgré tout par regagner le palais de l'Elysée où il élit domicile, en partie aussi pour des questions de sécurité.

Des présidents qui fuient l'Elysée

Si François Hollande avait finalement pris ses quartiers à l'Elysée, ce n'était pas le cas de son prédécesseur. Le jour de son investiture, Nicolas Sarkozy entre à l'Elysée en famille mais n'y restera pas. Comme le relatait un article du Parisien, quatre mois après son élection Nicolas et Cécilia Sarkozy n'ont toujours pas emménagé au palais et continuent d'habiter leur appartement de Neuilly. Alors que le couple présidentiel est au bord du divorce, des proches rapportent que Cécilia n'a vraisemblablement aucune envie de s'y installer.

Après son mariage avec Carla Bruni, Nicolas Sarkozy n'emménagera pas plus à l'Elysée, préférant l'appartement de sa nouvelle épouse. Louis Sarkozy, le plus jeune fils du président racontera plus tard avoir toutefois passé des vacances à l'Elysée.

"C'était un rêve: il n'y avait pas un moment où je n'ai pas apprécié ce que j'avais. On s'amusait beaucoup", a-t-il confié en 2015. 

Pas de vie de famille non plus à l'Elysée pour Valéry Giscard d'Estaing qui avait renoncé à s'installer sous les dorures de l'Elysée. Celui qui jusqu'à dimanche soir était le plus jeune à avoir accédé à la présidence préférera rester dans son hôtel particulier rue de Bénouville avec femme et enfants. Un hôtel particulier qu'il regagnera au volant de sa voiture, après sa défaite et la passation de pouvoir avec François Mitterrand en 1981.

Quitter l'Elysée pour ne pas étouffer

La même année, François Mitterrand fait lui aussi le choix de ne pas s'installer de façon permanente à l'Elysée.

"Vivre à l'Elysée n'est pas désagréable, mais si je devais y ajouter à mes douze heures de travail quotidien ici, six jours sur sept l'obligation d'y habiter et d'y rester à l'heure où l'on peut retrouver dehors ou chez soi les gens qu'on aime voir... oui, si je devais être privé de tout cela j'étoufferais sans doute un peu", explique-t-il dans une interview rapportée dans L'Elysée: Histoire, secrets, mystères.

Le président Mitterrand explique ensuite partir souvent le soir dans la Nièvre, en Charente ou dans les Landes et dîner à Paris au restaurant une à deux fois par semaine. Il réside par ailleurs dans un appartement au 22 rue de Bièvre et se rend fréquemment au quai Branly, où réside sa fille cachée Mazarine et sa mère Anne Pingeot.
Carole Blanchard