BFMTV

Du second tour aux législatives, le calendrier politique chargé des jours et semaines à venir

Le Palais de l'Élysée

Le Palais de l'Élysée - PATRICK KOVARIK / AFP

Alors que le nom du prochain président de la République sera connu ce dimanche à 20 heures, le calendrier politique restera chargé ces prochains jours avec comme point de mire, les élections législatives en juin.

Ce dimanche 7 mai, les Français éliront le huitième président de la Vème République. Ce dénouement ne laissera malgré tout aucune place à quelconque accalmie dans cette période d’actualité politique intense. Au contraire, de nombreux événements, qui découleront de cette élection, rythmeront encore la vie politique de notre pays et ce, au moins jusqu’à la fin du mois de juin.

> 10 mai: Annonce des résultats officiels et proclamation de l’élection du président de la République

Après l’élection du nouveau chef de l’État dont le nom sera dévoilé au soir du dimanche 7 mai, il reviendra au Conseil Constitutionnel, par la voix de son président, Laurent Fabius, d’annoncer les résultats officiels et de proclamer l’élection du Président de la République. Pour ce faire, l’ancien chef de la diplomatie française tiendra une conférence de presse le mercredi 10 mai à 17h30 en présence de l’intégralité des membres du Conseil. Les résultats seront ensuite publiés au Journal officiel.

> 13 ou 14 mai: Passation de pouvoirs

Tradition républicaine oblige, la passation de pouvoirs devrait se dérouler le samedi 13 ou dimanche 14 mai, date d’expiration du mandat de François Hollande. Le président sortant recevra alors le nouveau chef de l’État au Palais de l’Élysée, le temps d’un entretien privé.

Viendra ensuite le moment de la cérémonie d’investiture organisée dans la salle des fêtes de l’Élysée et qui devrait suivre le protocole habituel (marche solennelle, signature du procès-verbal d’investiture, remise du grand collier de grand maître de la Légion d’honneur, etc.). En début d’après-midi, le nouveau président se rendra sur la tombe du Soldat inconnu au niveau de l’Arc de Triomphe puis à l’Hôtel de Ville.

> Semaine du 15 mai: Composition du gouvernement

Peu de temps après l’investiture, le nouveau président de la République devra nommer son Premier ministre ainsi que son gouvernement. Qu’il s’agisse d’Emmanuel Macron ou de Marine Le Pen, celui-ci ne devrait être composé que d’une quinzaine de ministres.

> Du 11 au 18 juin: Élections législatives

Point de mire de cette actualité politique exceptionnellement dense, les élections législatives à l'issue desquelles seront connus les nouveaux membres de l’Assemblée Nationale. L’enjeu sera immense pour le chef de l’État qui devra obtenir la majorité dans l’Hémicycle s’il veut pouvoir faire voter ses textes de loi. Les dépôts de candidatures seront possibles du lundi 15 au vendredi 19 mai, avant l’ouverture officielle de la campagne le 22.

Le premier tour se tiendra le 11 juin. Seuls les candidats ayant obtenu au moins 50% des suffrages exprimés seront directement élus. Si aucun candidat n’atteint ce seuil lors du premier tour, ceux ayant obtenu un nombre de suffrages au moins égal à 12,5% des inscrits accèderont au second tour qui se déroulera le 18 juin. Au terme de cette campagne, 577 députés seront élus. Pour les forces politiques, 289 représentants sont donc nécessaires pour obtenir la majorité à l’Assemblée. Si le président n’obtient pas cette majorité, il devra procéder à un remaniement et nommer un Premier ministre appartenant à la famille politique victorieuse.

P.L