BFMTV

"Philippe Goujon a le syndrome de l'ami de 30 ans qui trahit": Dati règle ses comptes avec le maire du 15e

Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris.

Rachida Dati, candidate LR à la mairie de Paris. - Joël Saget - AFP

Les Républicains ont décidé de présenter une candidate face au maire sortant du 15e, Philippe Goujon. Rachida Dati justifie ce choix, dénonçant la "trahison" du maire qui a décidé de mener campagne sans étiquette.

Il y aura deux candidats Les Républicains dans le 15e arrondissement. Mercredi, la Commission nationale d'investiture des Républicains a désigné Agnès Evren pour mener campagne dans ce bastion de la droite, tenu par Philippe Goujon, le maire sortant. Un choix qu'assume Rachida Dati ce jeudi. 

"Philippe Goujon a le syndrome de l'ami de 30 ans qui trahit. Ce sont des personnes qui ont passé leur vie à trahir leur famille politique quand il s'agissait de sauver leur poste", lâche-t-elle sur Franceinfo

Goujon "l'allié objectif d'Anne Hidalgo"

"Le poison de la droite à Paris, ça a été la trahison, ça a été les petites manoeuvres pendant longtemps. Cette droite parisienne-là ne souhaitait pas qu'on gagne Paris. Cette fois on n'a pas voulu continuer sur cette pente descendante qui fait de Philippe Goujon l'allié objectif d'Anne Hidalgo", ajoute encore Rachida Dati. 

Philippe Goujon appelait depuis plusieurs semaines à une alliance, refusant de soutenir Rachida Dati et s'affichant avec Pierre-Yves Bournazel, candidat qui a depuis rallié Benjamin Griveaux. Mercredi, Philippe Goujon a fait part de sa volonté de rester "indépendant" en menant une campagne "uniquement dédiée au 15e".

Carole Blanchard