BFMTV

Municipales: Marseille, une ville symbole pour la gauche

Jean-Claude Gaudin brigue ici un quatrième mandat.

Jean-Claude Gaudin brigue ici un quatrième mandat. - -

UN JOUR A - Marseille. A 74 ans, l'UMP Jean-Claude Gaudin brigue un quatrième mandat à la tête de la cité phocéenne. En face, le PS et Patrick Mennucci tenteront de conquérir la ville pour masquer une défaite nationale annoncée par beaucoup.

A Marseille, l'UMP Jean-Claude Gaudin se présente pour un dernier mandat. Face à lui, le socialiste Patrick Mennucci essaiera - après des primaires particulièrement mouvementées - d'empêcher le maire UMP d'être élu pour un quatrième mandat. Derrière, l'ancien président de l'OM Pape Diouf jouera les trouble-fêtes.

> Un symbole pour la gauche

Reconquérir la deuxième ville de France. La majorité socialiste espère bien masquer une éventuelle défaite électorale promise par les sondages en remportant quelques villes symboliques. Marseille est de celles-là.

Les ministres se relaient donc sur le terrain pour apporter leur soutien à Patrick Mennucci: Manuel Valls ou encore Aurélie Filippetti ont visité Marseille respectivement le 27 janvier et le 3 février. Une attitude que critique le maire UMP sortant, Jean-Claude Gaudin: "Tout l'appareil de l'Etat est mobilisé en faveur du candidat gouvernemental socialiste", a déclaré celui qui brigue un quatrième mandat, sur LCI. Jean-Claude Gaudin essaie de profiter de l'impopularité du gouvernement: sur son site de campagne, il fustige une politique qui "affaiblit la France" et assure que son élection permettra "d'éviter la double peine pour les Marseillais".

> Un symbole sur le dossier la sécurité

Dans un récent sondage CSA pour BMFTV, les Marseillais interrogés ont désigné la lutte contre la délinquance comme étant le sujet le plus important de cette campagne électorale. En effet, 59% d'entre eux ont affirmé que ce thème était une priorité pour leur ville. Marseille est minée par la violence qui se manifeste par un grand nombre de règlements de comptes, qui avaient notamment touché en septembre dernier le fils de José Anigo, actuel entraîneur de l'OM.

> Jean-Claude Gaudin, en route vers un quatrième mandat?

Le sénateur-maire UMP de Marseille vendra chèrement sa peau. Crédité dans un récent sondage de 37% des voix au premier tour, Jean-Claude Gaudin brigue un quatrième mandat. Il devance ainsi de six points son principal rival, Patrick Mennucci.

Critiqué sur son âge (74 ans), le maire sortant met en avant son expérience et annonce que sur les 51 membres de sa majorité, 19 vont être changés: "Je prends des gens jeunes autour de moi", a-t-il annoncé dans une interview au Point. Dans son programme, il propose notamment la création d'une agence de développement économique à l'échelle de la métropole, ou encore un renforcement des effectifs policiers.

> Patrick Mennucci, l'espoir du gouvernement

Son élection lors de la primaire socialiste n'avait pas été simple. Elu au conseil municipal de Marseille depuis 1983, Patrick Mennucci est également député des Bouches-du-Rhône. A 59 ans, il fait partie des favoris: même si les sondages ne le donnent pas en tête au premier tour, le socialiste est au coude-à-coude avec le maire sortant au second, si Stéphane Ravier, le candidat FN, se maintient.

Accusant dans Le Point Jean-Claude Gaudin de ne pas vouloir faire campagne "en dehors de faire des commentaires sur [lui] ou sur la gauche", Patrick Mennucci critique aussi la candidature surprise de Pape Diouf, qui a selon lui dans une "démarche messianique". Le candidat socialiste promet par ailleurs la création de 50.000 emplois privés sur "deux mandatures" et une autorité municipale "transparente". Patrick Mennucci assure qu'il démissionnera de son poste de député s'il est élu.

> La surprise Pape Diouf

C'est la surprise de cette campagne. L'ancien président de l'OM Pape Diouf se présente à la tête d'une liste "d'ouverture et de rassemblement". A 62 ans, cet homme a déjà eu plusieurs vies: journaliste, agent de joueurs de foot… Toujours populaire à Marseille, sa candidature gêne Patrick Mennucci: plutôt à gauche, Pape Diouf -il avait soutenu François Hollande en 2012- pourrait capter une part de l'électorat du candidat PS. Ce dernier espère cependant une fusion de sa liste avec celle de l'ancien président de l'OM au second tour.

Lors de la précédente élection municipale, c'est Jean-Claude Gaudin qui a été élu pour un troisième mandat avec 50,4% des voix, face à Jean-Noël Guérini. A Marseille, le score de l'extrême droite a toujours été supérieur à la moyenne nationale lors des élections municipales. Une réalité qui pourrait profiter au candidat FN dans la ville Stéphane Ravier, crédité de 17% dans les sondages.

>> Consultez ici les résultats des dernières élections à Marseille.

Maxence Kagni