BFMTV

Municipales: la droite prend l'avantage

La droite prend la tête des intentions de vote au premier tour.

La droite prend la tête des intentions de vote au premier tour. - -

LE MATCH DES MUNICIPALES - Selon notre sondage, la droite possède une légère avance en termes d'intentions de vote aux élections de mars prochain. Les impôts restent largement en tête des préoccupations des Français.

La droite en tête des intentions de vote au premier tour, les impôts au centre des préoccupations, et une abstention qui menace de polluer le scrutin. Un sondage CSA pour BFMTV, Orange et Le Figaro dévoile, mercredi 22 janvier, les dernières tendances en vue des élections municipales de mars prochain. Revue de détails.

> La droite mieux placée, le FN en progression

Le rapport de forces mesuré à deux mois du scrutin, à l’échelle des communes de plus de 3.500 habitants et plus, voit la droite (MoDem, UDI, UMP, Divers Droite) prendre l’avantage avec 46% des intentions de vote au premier tour, révèle le sondage.

La gauche (PS, EELV, PCF, Parti de Gauche, PRG, MRC, Divers Gauche) arrive en deuxième position et rassemble 41% des intentions de vote. Avec 9% des intentions de vote, le Front National occupe la troisième place du classement.

Avec ce score La droite ferait moins bien qu’en 2008, où elle avait réunit 48,4% des suffrages.

> Les électeurs de droites plus mobilisés

Par ailleurs, selon les données recueillies, 74% des Français s’intéressent à la campagne pour les élections municipales, et 27% disent "beaucoup" s’y intéresser. Malgré tout, le potentiel de participation reste faible, à 52%. L’abstention pourrait donc être la grande gagnante de ce scrutin.

Les électeurs de droite devraient toutefois se mobiliser en plus grand nombre (64%) que leurs homologues de gauche (57%). Les électeurs frontistes, eux, se situent dans la moyenne nationale.

> Les impôts, priorité pour les électeurs

Enfin, lorsqu’il s’agit d’évoquer les priorités des électeurs, la tendance au ras-le-bol fiscal prend tout son sens. Pour 47% des sondés, le montant des impôts locaux est, en effet, cité comme le sujet à traiter en premier lieu par les maires potentiels. Une demande qui dépasse d’ailleurs les clivages partisans, puisqu’elle figure en première place du côté des sympathisants de gauche (36%), de droite (55%) ou du Front national (51%).

Le deuxième sujet prioritaire est un vieux classique: la lutte contre la délinquance (34%), en particulier dans les villes de plus de 30.000 habitants. Le développement économique n’arrive qu’en troisième position, avec 27% des sondés le considérant comme une priorité.

|||L'enquête a été réalisée par Internet, du 17 au 21 janvier 2014, sur un échantillon de 1206 personnes inscrites sur les listes électorales, représentatif de la population française de 18 ans et plus. Cet échantillon a été constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession de l’individu) après stratification par la région et la catégorie d’agglomération.

Yann Duvert