BFMTV

Municipales: Hidalgo et Dati ont confronté leurs projets pour Paris

La socialiste Anne Hidalgo (g.) et l'UMP Rachida Dati (d.), mercredi à Sciences Po.

La socialiste Anne Hidalgo (g.) et l'UMP Rachida Dati (d.), mercredi à Sciences Po. - -

La candidate PS et l'électron libre de l'UMP ont débattu pendant une heure de leur projet respectif pour la capitale, avant l'élection municipale qui se tiendra en 2014.

Pendant une heure mercredi, la candidate socialiste à la mairie de Paris Anne Hidalgo et l'électron libre de la droite parisienne Rachida Dati ont débattu de leurs projets respectifs pour Paris. Une confrontation qui a permis à chacune, au-delà de leur duel, de marquer des points contre la favorite de l'UMP Nathalie Kosciusko-Morizet.

Au menu des discussions: le Grand Paris, les transports, l'attractivité économique, et surtout le logement, érigé en "bataille des bataille" de cette élection par la candidate PS à la succession de Bertrand Delanoë. "Ce sera la priorité de cette élection municipale", a estimé Anne Hidalgo.

Le logement, une priorité

Sur cette question, la socialiste a affirmé faire sien l'objectif de 25% de logements sociaux imposés par la loi, et souhaite travailler avec les investisseurs institutonnels pour proposer une offre locative privée abordable pour les classes moyennes. Elle a même indiqué réfléchir à "geler les prix du foncier" sur certaines parcelles.

Son adversaire, maire du VIIe arrondissement, a raillé ces propositions en soulignant que la gauche était "au pouvoir à Paris depuis 2001". La député européenne a accusé la mairie d'avoir fait "du logement social très social" et d'avoir poussé les classes moyennes vers la banlieue.

Le mariage pour tous a ouvert le débat

Mais le débat entre les deux candidates à la capitale ne s'est pas cantonné aux seuls sujets parisiens: la question du mariage pour tous, actuellement en débat en seconde lecture à l'assemblée, a d'ailleurs ouvert le débat.

"Ce n'est pas une priorité pour les Français", a estimé Rachida Dati, qui a prôné pour un référendum sur cette "réforme de civilisation". De son côté, Anne Hidalgo a de son côté estimé que le "débat avait eu lieu" et a déclaré son souhait que "demain, on aille vers la PMA".


A LIRE AUSSI:

>> Notre dossier sur les élections municipales 2014

>> Hidalgo l'emporterait contre NKM ou Dati

>> Paris: NKM prône "la ville intelligente"

>> Paris: qui sont les six andidats à la primaire UMP?

M. T. avec AFP