BFMTV

Municipales: 75% des Français sont satisfaits de leurs maires sortants

Des maires lors des Assises des maires bretons, en avril 2019

Des maires lors des Assises des maires bretons, en avril 2019 - Damien Meyer - POOL - AFP

Ils sont également plus de la moitié à souhaiter que leur maire se représente en 2020 et soit réélu, selon une étude du Cevipof.

Trois Français sur quatre jugent positivement l'action des maires et de leurs équipes et 61% souhaitent que leur maire se représente aux élections municipales de 2020, selon une étude du Cevipof (Sciences Po) avec l'Association des maires de France (AMF) publiée lundi et dévoilée par Le Parisien.

Pour 75% des personnes interrogées, le maire a accompli un bon (63%) ou un excellent (12%) travail depuis 2014, contre 25% qui le jugent médiocre ou mauvais. Les jugements positifs sont par ailleurs plus élevés dans les petites communes (79% chez les moins de 2000 habitants) que dans les grandes villes (66% pour les plus de 200.000 habitants).

Proximité et reconduction

Une nette majorité de Français (58%) souhaite également que leur maire se représente et soit réélu en mars 2020 et 3% qu'il se représente mais ne soit pas réélu. Pour 39% en revanche, il ne doit pas se représenter.

"Proximité et reconduction" sont, selon le Cevipof, les principales attentes des Français, à l'issue notamment du mouvement des "gilets jaunes" qui a montré une forte méfiance à l'encontre de certaines catégories d'élus.

En pointe lors de l'organisation du "grand débat", les maires ont montré leur capacité de médiation et restent, avec 71% d'avis positifs, les élus auxquels les Français font le plus confiance. Loin devant les autres élus locaux (49% pour le conseiller régional) ou nationaux, comme le député (40%) ou le sénateur (37%).

La préservation de l'environnement (47%), l'attrait ou le maintien des services de proximité (42%) et la sécurité (34%) sont enfin les sujets sur lesquels les futurs maires sont les plus attendus, loin devant le développement de la mobilité (19%) ou des services aux personnes âgées (17%). Trois réponses étaient demandées.

L'étude a été conduite avec Ipsos Sopra-Stéria du 14 au 26 juin auprès de 15.308 personnes inscrites sur les listes électorales, selon la méthode des quotas.

Juliette Mitoyen avec AFP