BFMTV

Européennes: un risque d'abstention record chez les jeunes 

Elections Européennes 2019 - Résultats

Elections Européennes 2019 - Résultats - ERIC FEFERBERG / AFP

L'abstention des plus jeunes, toutes catégories sociales confondues, pourrait atteindre un nouveau record lors de ces élections européennes, malgré les initiatives du gouvernement pour les inciter à voter.

À deux jours du scrutin, les politiques se mobilisent pour amener les jeunes à voter lors des élections européennes. Car selon un récent sondage Odoxa Dentsu Consulting pour France Info et Le Figaro, ceux-ci pourraient s'abstenir en masse. En effet, 70% des 18-34 ans compteraient ne pas se déplacer dimanche alors que 40% des 65 ans et plus devraient bouder les urnes.

Si l'abstention moyenne attendue (57%), reste proche de celle constatée lors des trois derniers scrutins européens (58%), celle des jeunes établit un nouveau record et inquiète les différentes formations politiques. 

Les stratégies pour mobiliser la jeunesse

Face à ce risque, les appels au vote, parfois adressés spécifiquement aux jeunes se multiplient. Le gouvernement a publié mercredi une vidéo contre l'abstention: "Quel que soit votre avis, le 26 mai, votez!", invite le clip mis en ligne par le service d'information du gouvernement (SIG).

Le même jour, c'est Europe Ecologie-Les Verts qui publiait son clip contre l'abstention des plus jeunes en mettant en scène des personnes âgées enchaînant les phrases volontairement provocatrices. Et jeudi, c'est Yannick Jadot, tête de liste pour Europe écologie Les verts qui a appelé les jeunes à "s'emparer du scrutin européen" dans Le Figaro.

Macron monte au créneau

Emmanuel Macron monte lui aussi créneau pour tenter de mobiliser la jeunesse. Dans une ultime tentative d'intéresser cet électorat au scrutin européen, le chef de l'Etat a lui prévu de répondre ce vendredi à une interview d'Hugo Travers, un Youtubeur de 22 ans, très populaire auprès des jeunes et qui décrypte l'actualité sur les réseaux sociaux

Lors du scrutin de 2014, 72% des Européens de 18 à 24 ans s'étaient abstenus, un chiffre stable par rapport à 2009. En France, l'abstention a atteint "74% des 18-24 ans et 72% des 25-34 ans aux dernières européennes", expliquait à l'AFP Frédéric Dabi, directeur adjoint de l'Institut français d'opinion publique (Ifop).

Guillaume Dussourt