BFMTV

Dati: "que Raffarin, Juppé, Fillon pensent aux militants!"

Rachida Dati, eurodéputée UMP, maire du 7e arrondissement de Paris.

Rachida Dati, eurodéputée UMP, maire du 7e arrondissement de Paris. - -

Rachida Dati, eurodéputée UMP et maire du 7e arrondissement de Paris, était l'invitée de BFMTV et RMC, ce vendredi matin. Au menu: les européennes de dimanche et la nouvelle guerre qui s'annonce à l'UMP.

Européennes, affaire Bygmalion et François Fillon: Rachida Dati, eurodéputée UMP et maire du 7e arrondissement de Paris, était l'invitée de BFMTV et RMC, ce vendredi matin. Voici ce qu'il fallait retenir de cette interview:

# Le point dur: sur le traité transatlantique, le Parlement a le pouvoir

Le traité transatlantique, traité de libre-échange entre l'Europe et les Etats-Unis, dénoncé par les eurosceptiques de tous bords, est devenu un argument de campagne pour les élections européennes. Qu'en pense Rachida Dati? "C'est une négociation", a d'abord commenté l'eurodéputée, insistant sur l'aspect donnant-donnant du traité. "Ce traité passera par le Parlement européen, et s'il y a quelque chose qui ne va pas, nous voterons non", a-t-elle ajouté. Dans les négociations, "il y a des incontournables sur les normes européennes phytosanitaires", sur lesquelles les eurodéputés ne transigeront pas, a encore estimé Rachida Dati.

# Note de service: "pas de bagarre personnelle merci"

"J'en appelle à Jean-Pierre Raffarin, à Alain Juppé, à François Fillon quand ils demanderont des comptes, qu'ils pensent aux militants, que ce ne soit pas des bagarres personnelles", a exhorté Rachida Dati, fustigeant ceux qui essaient de "récupérer quelque chose pour eux-mêmes" à l'UMP. Pour rappel, Jean-François Copé a convoqué un bureau politique mardi à 08h30 pour faire "toute la lumière" sur le dossier "Bygmalion", dans lequel il a été mis en cause. Le patron de l'UMP est soupçonné d'avoir fait preuve de favoritisme à l'égard d'une société de communication (Bygmalion) fondée par deux de ses amis au détriment des finances de l'UMP, essentiellement durant la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012.

# Bonus track: Fillon, toujours le préféré de Dati

A la question "on sait que vous adorez François Fillon?", Rachida Dati a lâché un très ironique: "ooooh oui..." ne cachant plus son inimitié avec l'ancien Premier ministre.

Hélène Favier