BFMTV

José Bové apporte son poulet AOC sur le plateau

José Bovet, son poulet AOC et Jean-Jacques Bourdin ce jeudi 22 mai.

José Bovet, son poulet AOC et Jean-Jacques Bourdin ce jeudi 22 mai. - -

José Bové, tête de liste EELV dans le Sud-Ouest aux élections européennes de dimanche était l'invité ce jeudi matin de BFMTV et RMC. Au menu: la tribune de Nicolas Sarkozy, les poulets à la javel, et le traité transatlantique.

Les élections de dimanche, le traité transatlantique, la tribune de Nicolas Sarkozy: José Bové, tête de liste EELV dans le Sud-Ouest aux élections européennes était l'invité, ce jeudi matin, de BFMTV et RMC. Voici ce qu'il ne fallait pas rater de cette interview:

# Le coup du poulet: pourquoi Bové est contre le traité transatlantique

Poulet AOC à l'appui, José Bové s'est opposé ce jeudi au futur traité de libre-échange transatlantique qui, selon lui, constitue la remise en cause du "modèle alimentaire" français. Le candidat aux europénnes qui avait donc amené un poulet sur le plateau a ajouté: "ce poulet AOC avec ce traité, vous ne pourrez plus le manger. Avec ce traité, les Etats-Unis essaient de protéger leurs normes sanitaires. Et chez eux, ils en sont à passer les carcasses de poulet à la javel, puis pour enlever le goût du clore, à ajouter du sel". Reste que pour le moment le traité transatlantique ne permet pas cela? "Oui, mais une clause permettra aux grandes entreprises d'attaquer l'Union europénne ou la France si les normes sanitaires du pays vont à l'encontre de leurs intérêts", a ajouté José Bové.

# Le clash: Mélenchon? "Plus je discute avec..."

Jean-Luc Mélenchon et José Bové seront opposés dans les urnes, dimanche prochain, dans la circonscription du Sud-Ouest. Et entre les deux hommes, les mots fusent. Jean-Luc Mélenchon s'est même récemment fendu d'un billet de blog, "à force de chercher la bagarre avec moi, José Bové a fini par se tirer une balle dans le pied".

"Vous connaissez la phrase d'Audiard, 'plus je discute avec les cons, plus je les rends intelligents'", a simplement répondu José Bové à trois jours de l'élection.

# Le tacle: "Sarkozy ne parle de l'UE que par rapport à lui"

"Nicolas Sarkozy parle de l’Europe uniquement par rapport à lui", a estimé José Bové. A trois jours des européennes, l'ancien Président a appelé à une rénovation en profondeur de l'UE, garante d'"un modèle de civilisation" et s'appuyant sur "une grande zone économique franco-allemande" et la sortie de l'actuel Schengen, dans une tribune publiée jeudi dans Le Point.

"Aujourd’hui Schengen c’est la libre circulation des individus au sein de l’Union européenne, il faut construire une politique commune sur la question de la circulation mais il ne faut pas remplacer Schengen", a également commenté le candidat EELV.

Hélène Favier