BFMTV

Déclaration de patrimoine: la justice saisie pour le cas du sénateur Joseph Castelli

La Haute Autorité pour la transparence saisit la justice concernant les déclarations de patrimoine du sénateur PRG Joseph Castelli.

La Haute Autorité pour la transparence saisit la justice concernant les déclarations de patrimoine du sénateur PRG Joseph Castelli. - PASCAL POCHARD-CASABIANCA - AFP

La justice a été saisie vendredi par la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, concernant les déclarations de patrimoine du sénateur radical de gauche Joseph Castelli.

La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a saisi vendredi la justice concernant les déclarations de patrimoine du sénateur radical de gauche Joseph Castelli, ancien président du conseil général de Haute-Corse. 

"Au regard des différents éléments dont elle a connaissance", explique la HATVP dans un communiqué, "il existe en l'état un doute sérieux quant à l'exhaustivité, l'exactitude et la sincérité de ses déclarations". L'enquête portait sur les conditions d'acquisition de la maison de Joseph Castelli et le financement des travaux qui y ont été réalisés alors qu'il présidait le Conseil général de Haute-Corse de 2010 à 2014.

Immunité parlementaire levée

Le sénateur est soupçonné d'avoir détourné des fonds publics mais nie les faits. Il a été laissé en liberté sous contrôle judiciaire contre le paiement d'une caution de 200.000 euros, mais à sa demande, le bureau du Sénat a levé en octobre 2015 son immunité parlementaire. 

Commerçant à la retraite, il avait été élu à la Haute Assemblée en 2014. Né en 1948 dans le village de Penta-di-Casinca, Joseph Castelli a d'abord été premier adjoint de cette commune, en 1977, avant d'être élu en 1982 conseiller général du canton de Vescovato et maire de Penta-di-Casinca, jusqu'en 2010.

C.V. avec AFP