BFMTV

Décès d'une femme porteuse d'implants mammaires

30 000 femmes portent des implants PIP en France.

30 000 femmes portent des implants PIP en France. - -

Les prothèses défectueuses avaient été retirées du marché en 2010, à cause de la non-conformité du gel de silicone utilisé. Une information judiciaire a été ouverte.

Lundi 21 novembre, une femme est décédée à Marseille des suites d'un cancer des ganglions. Elle portait des implants mammaires défectueux. Fabriqués par l'entreprise du Var Poly Implant Prothèse (PIP), ils avaient été retirés du marché par l'Afssaps (l'Agence de française de sécurité sanitaire des produits de santé) en 2010 à cause du gel en silicone utilisé, déclaré non-conforme.

30 000 femmes en France

L'Afssaps avait récemment mené des analyses sur le gel en silicone désigné, et conclu qu'il avait des « effets inflammatoires » mais pas cancérigènes. L'association des victimes des prothèses de PIP établit un lien entre le décès de cette femme et la rupture de ses prothèses, mais reconnaît que le doute subsiste encore. Environ 30 000 femmes portent des prothèses PIP en France.