BFMTV

Dati sur RMC : « Je voterai pour NKM à la primaire UMP »

Rachida Dati, maire UMP du 7e arrondissement de Paris

Rachida Dati, maire UMP du 7e arrondissement de Paris - -

Ce mardi matin Jean-Jacques Bourdin recevait Rachida Dati. La maire du 7e arrondissement a commenté les tensions à l'UMP autour des primaires pour Paris en 2014, apportant son soutien à Nathalie Kosciusko-Morizet. Elle est également revenue sur les agressions de militaires et l'envoi d'armes aux rebelles syriens.

Invitée sur RMC et BFMTV ce mardi matin, Rachida Dati, députée européenne et maire du 7e arrondissement de Paris a commenté les tensions et les dissensions au sein de l’UMP. Elle a évoqué les primaires et la guerre des chefs pour la tête du parti qui devrait connaître un nouveau rebondissement. Sur la Syrie, Rachida Dati s'est dite opposée à l'envoi d'armes aux rebelles craignant un régime pire que celui de Bachar el Assad.

Sur les primaires UMP à Paris

8h55 - Rachida Dati : « Je vous avais dit que j'irai au bout sous certaines conditions : une primaire ouverte et gratuite. On commence à se battre entre nous. Pourquoi n'y a-t-il pas d'engouement. Aujourd'hui, je pense qu'il faut commencer la campagne maintenant. Nathalie Kosciusko-Morizet a mon soutien, je vais voter pour elle ».

Sur la Syrie

8h52 - Rachida Dati : « Y'a-t-il une opposition structurée ? Non. Qui est notre interlocuteur ? Assad. Ceux qui sont sur le terrain ce sont les djihadistes. Ce serait pire s'ils venaient au pouvoir. Je conteste l'envoie d'armes aux djihadistes ».

Sur la politique d'intégrationen en France

8h49 - Rachida Dati : « Il y a un échec de nos politiques d'intégration. On a renoncé à imposer nos valeurs. Dans certains quartiers on laissait la tutelle aux grands frères. Je suis favorable à une politique d'intégration favorable à l'apprentissage des valeurs de la République ».

Sur les agressions de militaires

8h44 - Rachida Dati : « La politique de désintégration s'accélère depuis quelques années. Aujourd'hui on est en impunité pénale totale. L'individu qui a commis l'acte barbare à Londres était-il musulman ? Je ne crois pas. Pendant longtemps les politiques n'ont pas su imposer les valeurs de la République. Vincent Peillon veut le drapeau français dans les écoles... à l'époque, la droite s'était fait taclée par la gauche ».

Sur les propos de Christine Boutin sur RMC à propos de "la mode gay"

8h43 - Rachida Dati : « C'est curieux comme phrase, je n'en ai pas entendu parler ».

Sur le mariage pour tous

8h39 - Rachida Dati : « La manière dont le sujet a été géré a été mauvaise. Les Français ont été divisés. Je n'ai pas manifesté. L'UMP n'est pas déchirée sur cette question. Il y a un débat sur la manière de porter cette opposition. Il n'y a pas de division sur le fond au sein de l'UMP ».

Sur les politiques et la vision négative qu'ils dégagent

8h35 - Rachida Dati : « Le spectacle qu'on donne... les affaires, la lâcheté, les arrangements entre amis. Je comprends ce qui est dit. Mais majoritairement les politiques sont honnêtes et engagés ».

Tugdual de Dieuleveult avec Jean-Jacques Bourdin