BFMTV

Dati : « Protéger la société »

BFMTV

La loi sur la rétention de sûreté doit-elle être rétroactive ? Rachida Dati a pris parti ce matin en soutenant la démarche de Nicolas Sarkozy.

Le Conseil constitutionnel avait partiellement censuré la loi sur la rétention de sûreté, notamment sur la notion de rétroactivité, ce qui avait poussé Nicolas Sarkozy a demandé conseil à Vincent Lamanda, premier président de la Cour de Cassation, pour contourner cette censure partielle. Ce matin sur RMC, Rachida Dati a clairement soutenu la démarche présidentielle, souhaitant « empêcher efficacement les criminels les plus dangereux de récidiver » et considérant que le politique est « dans son rôle » en demandant ces conseils à Vincent Lamanda. Le premier président de la Cour de cassation qui a répété aux syndicats de magistrats qu'il ne proposerait aucun moyen juridique pour faire appliquer rétroactivement la loi sur la rétention de sûreté, comme le lui demande l'Elysée.

La rédaction