BFMTV

Attal alerte sur une possible 4e vague "rapide": le taux d'incidence est en hausse dans 11 régions

La part du variant Delta dans les contaminations Covid en France a dépassé la barre des 40%.

Gabriel Attal met en garde: "Le risque d'une quatrième vague rapide est là". "Le nombre de nouveaux cas est reparti à la hausse", a déclaré le porte-parole du gouvernement ce mercredi à la sortie du conseil des ministres, alors que la part du variant Delta représente plus de 40% des contaminations en France, et continue d'augmenter.

En particulier "11 régions voient leur taux d'incidence augmenter, avec des dynamiques épidémiques particulièrement fortes en Paca et en Île-de-France", mais aussi en Bretagne, a-t-il expliqué.

"Une hausse de l'incidence" dans tous les départements d'Île-de-France

La situation se détériore "rapidement" en Île-de-France, a souligné le porte-parole du gouvernement. Le taux d'incidence y est supérieur à 30, et "tous les départements présentent une hausse de l'incidence". Il cite notamment Paris (+91% sur une semaine), les Yvelines (+45%) et les Hauts-de-Seine (+40%).

L'évolution de l'épidémie ne reste, pour le moment, "favorable" que dans deux régions métropolitaine, la Bourgogne-Franche-Comté, et les Hauts-de-France. Dans l'Hexagone, excepté l'Île-de-France, le taux d'incidence reste sous les 30, avec un maximum de 22,9 pour la région Paca.

Dans les outre-mer, la situation "reste fragile" en Guyane, avec le taux d'incidence le plus élevé du territoire: 182 selon les dernières données. "La situation se détériore aussi nettement et très rapidement à La Réunion (156) et à la Martinique (112,9)", précise Gabriel Attal.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV