BFMTV

Covid-19: pour Adrien Quatennens, "le pass sanitaire est un danger"

Alors que le gouvernement s'apprête à ouvrir la troisième dose à tous qui conditionnera le maintien du pass sanitaire, le député insoumis estime qu'il "donne une fausse impression d'immunité".

Alors le gouvernement devrait multiplier les annonces ce jeudi pour lutter contre la dégradation des indicateurs épidémiques, Adrien Quatennens appelle ce jeudi sur BFMTV-RMC à rétablir la gratuité des tests PCR et s'oppose au renforcement du pass sanitaire.

"Je suis vacciné deux fois et ces vaccins sont très efficaces pour éviter les formes graves", a d'abord tenu à rappeler le député insoumis du Nord.

"Le pass sanitaire est un danger, d'abord parce qu'il donne une fausse impression d'immunité (...). Vous, vous considérez comme normal que dans des lieux de tous les jours, on vous demande vos données de santé? Moi non", a jugé le parlementaire.

Le conditionnement du maintien du pass sanitaire à la troisième dose à partir de 18 ans devrait être l'une des mesures annoncées en conférence de presse par Olivier Véran ce jeudi à la mi-journée.

"Le fait de faire payer les tests nous empêche de détecter certains malades"

Et Adrien Quatennens d'appeler au rétablissement des tests gratuits.

"Il faut les rendre gratuit à nouveau. Le fait de les payer, ça nous empêche de détecter certains malades. L’OMS dit de tester, tester, tester. Les épidemiologistes le disent aussi. Depuis que les tests sont payants, le nombre de tests a chuté massivement".

Depuis la fin de la gratuité des tests, le délai entre les premiers symptômes et la réalisation d'un test augmente, y compris chez les personnes symptomatiques, expliquait la semaine dernière à BFMTV l'épidémiologiste Dominique Costagliola. D'après Santé publique France dans son dernier bulletin, ce délai est désormais de 2,5 jours en moyenne et n'a jamais été aussi long depuis le début de l'épidémie.

Marie-Pierre Bourgeois