BFMTV

Copé : « Ce n’est pas responsable de revoter »

Jean-François Copé

Jean-François Copé - -

Jean-François Copé est invité ce lundi sur RMC et BFMTV. Le député-maire de Meaux a répété être vainqueur du duel qui l’oppose à François Fillon et a rejeté catégoriquement l’idée d’un nouveau vote.

Invité ce lundi matin sur RMC et BFMTV, Jean-François Copé a répondu à Nathalie Kosciusko-Morizet qui annonçait quelques minutes plus tôt lancer une pétition pour revoter à l’UMP. « Ce n’est pas responsable de revoter », estime le maire de Meaux qui affirme attendre les conclusions de la commission de recours. Selon le président désigné du parti, la proposition de Nathalie Kosciusko-Morizet « n’a pas beaucoup de sens. Ce qui compte, c'est construire un parti qui compte ». Jean-François Copé affirme aussi avoir regardé « dans le détail » la fédération de la Nouvelle Calédonie, l’une des fédérations non comptabilisées dans les résultats finaux, où « il y a eu des fraudes. Mais quand on a des fraudes dans une infime part de l'électorat, on ne revote pas. Pour revoter, il y a six mois de campagne ».
Le député-maire de Meaux a réaffirmé avoir gagné le scrutin qui continue de l’opposer à François Fillon. « Bien sûr je suis le vainqueur », a-t-il répété.

-> UMP : suivez en direct les évènements de ce lundi

Jean-François Copé est aussi revenu sur la réunion de médiation avec François Fillon autour d’Alain Juppé dimanche soir. « Ça a été un climat cordial, on appartient à la même famille politique. Pas un moment agréable, mais on s'est dit les choses. J'ai beaucoup réfléchi ce week-end et je leur ai dit qu'il y a des règles du jeu. J'avais une objection de principe. Il y a deux commissions dans l'UMP qui décident de la régularité de l'élection, et la commission du recours c'est comme notre Conseil constitutionnel. Laissons la procédure suivre son cours, et une fois que la commission aura tranché, après ce sera une médiation politique pour que tout le monde se retrouve, car nous ne sommes pas là pour nos petites personnes », propose l’élu.

M. Chaillot avec BFMTV