BFMTV
Politique

Copé : « Ça s'appelle le courage politique »

-

- - -

Face au problème des zones sous-médicalisées, la loi Bachelot veut sanctionner financièrement les médecins. Une idée que soutient Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée.

Les récentes concessions du gouvernement sur la gouvernance des hôpitaux ne semblent pas avoir apaisé le malaise des médecins hospitaliers, qui seront en grève demain jeudi 14 mai. Parmi les points qui coincent dans la réforme de l'hôpital, il y a notamment l'idée soutenue par la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, de sanctionner les médecins des zones surmédicalisées qui refusent d'aider leurs collègues des zones peu dotées en médecins.
Une proposition que défend prudemment Jean-François Copé, président du groupe UMP à l'Assemblée Nationale : « La question mérite d'être posée. Ça s'appelle le courage politique. Il y a quand même derrière ça, des réalités : quand vous êtes dans une zone rurale, la population est aujourd'hui moins bien en situation d'accéder aux soins qu'en zone urbaine. L'idée d'incitation financière pour s'installer dans les zones désertifiées, et de pénalité, ou en tous cas de contribution - parce que pénalité c'est un mot qui n'a pas de sens - financière pour ceux qui viennent s'installer dans des endroits où il y a beaucoup trop de médecins par habitant. On ne peut pas rester totalement inerte face à cette situation et il faut vraiment imaginer le système le mieux possible pour répondre à ce qui se passe dans les zones rurales. »

La rédaction-Bourdin & Co