BFMTV

Comment la famille de Jacques Chirac a annoncé sa mort

Le cercueil de Jacques Chirac installé dans la cour d'honneur des Invalides, le 30 septembre 2019

Le cercueil de Jacques Chirac installé dans la cour d'honneur des Invalides, le 30 septembre 2019 - Lionel BONAVENTURE / AFP

Alors que des rumeurs enflaient depuis plusieurs jours, le gendre de Jacques Chirac, mari de sa fille Claude, a lui-même annoncé au téléphone à un journaliste de l'Agence France Presse la disparition de l'ancien président.

Jeudi 26 septembre à 11h57, les rédactions françaises apprennent, par la voie de l'AFP, la disparition de l'ancien président de la République. Avec un flash (niveau le plus important des dépêches réservé à des nouvelles de très grande envergure) de sept mots, "Jacques Chirac est mort (famille à l'AFP)", les médias, dont la très grande majorité sont abonnés à l'agence de presse, retransmettent l'information dans l'urgence.

Sur le blog de l'AFP, le journaliste Frédéric Moulin, directeur du bureau de Lille et ancien chef du service politique de l'agence, raconte comment il a lui-même été informé du décès de Jacques Chirac. Ce même jeudi à 11h54, son téléphone vibre, affichant "Salat-Baroux", le nom de famille du mari de Claude, la fille de l'ancien président.

"Je suis quasiment certain de ce qu'il va m'annoncer au bout du fil", explique le journaliste qui révèle que Claude Chirac l'avait assuré quelques semaines plus tôt que le jour où son père partirait, elle l'appellerait. "Je passerai par vous, je veux que ce soit annoncé par une dépêche AFP", lui avait-elle confié.

"Le moment est arrivé"

"D'une voix très calme, Frédéric me dit: 'Bonjour, bon, eh bien voilà, Claude vous avait dit qu'on vous appellerait le moment venu. Le moment est arrivé'", ajoute le journaliste. Le gendre de Jacques Chirac lui dicte alors un message rédigé par la famille qu'il conviendra de faire apparaître dans le flash: "Jacques Chirac s'est éteint ce matin au milieu des siens. Paisiblement".

Frédéric Moulin contacte la rédactrice en chef France de l'AFP, qui était alors en réunion. Il finit par annoncer la mort de Jacques Chirac à son adjointe et prépare avec Christophe Schmidt, actuel chef du service politique, la rédaction du flash qui sera envoyé trois minutes seulement après le coup de fil de la famille de Jacques Chirac. S'ensuivent de très nombreuses dépêches revenant sur la vie et la carrière de l'ancien chef d'Etat qui s'est éteint à l'âge de 86 ans.

dossier :

Jacques Chirac

Mélanie Rostagnat