BFMTV

Cohn-Bendit : « Les Français vont prêter 0 euro ! »

Daniel Cohn-Bendit, Député européen et chef de file d’Europe Ecologie

Daniel Cohn-Bendit, Député européen et chef de file d’Europe Ecologie - -

Les députés ont voté. La France va prêter 16,8 milliards d'euros à la Grèce. Mais le député européen Daniel Cohn-Bendit, qui conteste « la méthode » de cette aide, met les choses au clair.

Les députés ont voté cette nuit à la quasi-unanimité la contribution française au "plan d'aide d'urgence" à la Grèce : 16,8 milliards d'euros, dont 3,9 dès cette année. Soit plus de 20% de l'aide européenne. Et cela représente 256 euros par citoyen français... Mais comme l’a précisé ce mardi matin, Daniel Cohn-Bendit : « Les Français vont prêter 0 euro. Arrêtons avec ces histoires ! Ce prêt sera garanti par l’Etat français. »
Invité de Bourdin Direct, le Député européen et chef de file d’Europe Ecologie, a tenu à apporter quelques précisions sur les suites de cette aide à la Grèce, dont il ne conteste que « la méthode » : « La Grèce va entreprendre des réformes. Il y a un problème de fond : on ne donne pas le temps à la Grèce de trouver un consensus autour de ces réformes. Les Grecs n’ont pas le temps de respirer. S’il y avait une explosion sociale, ca n’aiderait personne. »

« On prête aux Grecs, pour qu’ils achètent nos armes ! »

Critiquant par ailleurs « cette manière d’agir de l’extérieur, très discutable », l’eurodéputé écologiste poursuit : « Je ne conteste pas l’aide, je conteste la méthode. Parce qu’on dit qu’il y a trop de fonctionnaires en Grèce, c’est vrai. Mais ce dont on ne parle pas, c’est qu’au moment où on négocie une cure d’austérité avec la Grèce, on les oblige à acheter des sous-marins allemands, des avions franco-allemands, etc. On ne s’attaque pas à un des grands problèmes de la Grèce, son budget militaire, parce qu’on ne veut pas l’affaiblir. On leur prête de l’argent, pour qu’ils achètent nos armes. La France et l’Allemagne défendent ainsi leurs productions militaires ! Pourquoi on pousse les grecs à continuer à acheter des armes ? Parce que s’ils en achetaient moins, les Français et les Allemands ont peur que les Turcs achètent moins d’armes. Il y a une hypocrisie, on pourrait même dire que c’est une saloperie ! »

« Evidemment, la Grèce va rembourser ! »

Interrogé sur la capacité de la Grèce à rembourser cette aide de l’UE, Daniel Cohn-Bendit lance : « La Grèce ne peut pas disparaître ! C’est évident qu’elle va rembourser, d’une manière ou d’une autre, lentement peut-être. Mais elle remboursera, comme la France rembourse ses dettes depuis des années. Je trouve incroyable de faire comme si les Grecs étaient les diables, des incapables. Quand je vois les difficultés qu’il y a par exemple en France ou en Allemagne, pour mettre en place des réformes ; on devrait être un peu plus calme. Oui, la Grèce va rembourser ! »

Pour écouter l'interview complet de Daniel Cohn-Bendit, cliquez ici.

La Rédaction