BFMTV

Changer de banque sans changer de compte, bientôt possible ?

Le fait d'avoir un numéro de compte unique risque aussi de simplifier les piratages.

Le fait d'avoir un numéro de compte unique risque aussi de simplifier les piratages. - -

Un député déposera prochainement un amendement pour autoriser la portabilité bancaire pour changer de banque sans changer de comptes, comme cela se fait pour le téléphone. Une façon de simplifier les démarches, mais aussi un risque plus grand de piratage et des contraintes techniques complexes, craignent les associations de clients.

Changer de banque sans changer de numéro de compte sera peut-être bientôt possible en France. Le député PS de Côte d'Or, Laurent Grandguillaume, déposera bientôt un amendement au projet de loi Consommation en ce sens alors que Benoît Hamon, le ministre délégué à l'Economie sociale et solidaire et à la Consommation, l'évoquait la semaine dernière sur notre antenne.

Un véritable parcours du combattant

La portabilité du compte bancaire, comme cela se fait pour les numéros de téléphone entre différents opérateurs, est réclamée depuis longtemps par des associations de consommateurs car changer de banque peut aujourd'hui être un véritable parcours du combattant. 40% des Français disent d’ailleurs rencontrer des problèmes pour changer de banque. En conservant le même numéro de compte, le transfert serait plus rapide et plus simple, et le client n'aurait plus à prévenir son employeur, son opérateur de téléphone, d'électricité ou de gaz, en envoyant un nouveau RIB pour que les prélèvements et les virements soient bien effectués sur le nouveau compte.
Pour Mariella, qui vient de changer de banque, c’est une bonne nouvelle. « On est obligé de faire toutes les démarches, envoyer les numéros de virement, les choses comme ça, ce n’est pas toujours évident », raconte-t-elle.

« Une fausse bonne idée »

Malheureusement, avec un numéro de compte unique, quelle que soit la banque, le piratage serait aussi plus simple. « Je ne vois pas franchement l’utilité. En plus avec les piratages informatiques, ça ne me rassurerait pas du tout », avoue Claire. Serge Maître, de l'Association française des usagers des banques, y voit même « une fausse bonne nouvelle. C’est vrai que c’est une mesure censée faciliter le déplacement d’une banque à l’autre, mais techniquement pas si simple. Quand on y regarde de plus près, il n’y a pas que le numéro de compte, mais aussi le numéro de la banque, et le numéro de l’agence ». En Europe, seuls la Suède et les Pays-Bas ont adopté la mesure.

Mathias Chaillot avec Pauline Baduel