BFMTV

Catalogne: pour Valls, "défaire l'Espagne c'est défaire l'Europe"

Invité vendredi matin sur BFMTV et RMC, Manuel Valls a lancé une mise en garde contre l'idée d'une Catalogne faisant sécession de l'Espagne.

Né à Barcelone et très attaché à la Catalogne, Manuel Valls estime que "ce serait une folie" pour cette région de l'Espagne de proclamer son indépendance, massivement approuvée par un référendum que Madrid a tenté d'empêcher par tous les moyens.

Ce vendredi matin sur BFMTV et RMC, l'ancien Premier ministre salue l'actuel statut autonome de la Catalogne "qui est respecté par l'Espagne. La force de l'Espagne, c'est d'avoir des grandes régions comme la Catalogne et le Pays basque. Et la force de la Catalogne et du Pays basque, c'est d'être dans un des vieux Etats-nations de l'Europe".

"Après c'est la guerre"

"Mais défaire l'Espagne, c'est défaire l'Europe", met en garde Manuel Valls. "Et si on ouvre la boîte de Pandore, mais demain c'est le Pays basque, et après c'est le Pays basque français, et c'est l'Italie du Nord, et après c'est la guerre. On vit depuis 70 ans en paix, mais on oublie l'essentiel. Je parle comme Européen, et je trouve que l'Europe devrait parler de ce qu'il se passe en Espagne, pour dire 'ce n'est pas possible'. La Constitution espagnole est l'une des plus démocratiques".

"Les images de dimanche étaient évidemment épouvantables, et se retournent contre le gouvernement central", reconnaît Manuel Valls. "Mais notre rôle c'est de dire: l'Espagne, qui est un pays démocratique, notre voisin, doit voir sa Constitution respectée. Il faut dire aux indépendantistes: si vous sortez, en plus, vous ne serez pas dans l'Union Européenne, il n'y aura pas d'euro", prévient Manuel Valls.

dossier :

Manuel Valls

A.L.M.