BFMTV

Castex accueille mercredi à Matignon une réunion sur la violence contre les élus

Le Premier ministre Jean Castex s'exprime lors de sa visite au CHU de Montpellier, le 11 août 2020

Le Premier ministre Jean Castex s'exprime lors de sa visite au CHU de Montpellier, le 11 août 2020 - Pascal GUYOT © 2019 AFP

Après un été marqué par différentes agressions contre des maires, le Premier ministre Jean Castex accueillera mercredi à Matignon une réunion interministérielle avec les principales associations d'élus pour en parler.

Le Premier ministre Jean Castex accueillera mercredi à Matignon une réunion interministérielle avec les principales associations d'élus pour parler de la violence dont ont été victimes plusieurs maires cet été, ont indiqué différentes sources.

Cette réunion, qui débutera à 8h30, se tiendra en présence du garde des Sceaux, Eric Dupond-Moretti, du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, et de la ministre de la Cohésion des Territoires, Jacqueline Gourault, a précisé une source de ce dernier ministère.

Après un été marqué par différentes agressions contre des maires, les élus, qui se plaignent des lenteurs de la justice, seront représentés par l'Association des maires de France, Régions de France, l'Assemblée des départements de France ou encore France Urbaine, qui regroupe les grandes villes, a précisé la source.

"Un message de fermeté"

"Les maires attendent un message de fermeté, des sanctions plus claires et des poursuites systématiques, ce qui implique de doter la justice des moyens nécessaires", a souligné l'AMF, dans un communiqué, précisant qu'elle sera représentée à Matignon par son président François Baroin.

Selon les chiffres de l'AMF, 233 maires ont été agressés de janvier à juillet. Pour toute l'année 2019, ils avaient été 383 à subir des coups ou des insultes, contre 361 en 2018.

Plusieurs agressions ont défrayé la chronique cet été, notamment celle de Francis D'Hulst, élu de la localité de Portbail dans la Manche frappé par des campeurs, ou celle de Philippe Becheau, maire de Saint-Philippe d'Aiguille, en Gironde, après s'être plaint de tapage nocturne.

La semaine dernière, le maire de Chalifert (Seine-et-Marne) a été agressé à coups de poing par un de ses administrés pour un différend de voisinage.

C.Bo. avec AFP