BFMTV

Candidatures dissidentes aux municipales: Sibeth Ndiaye appelle les marcheurs à "la responsabilité"

La porte-parole du gouvernement était l'invitée de BFMTV ce mercredi, quelques minutes après l'annonce officielle de candidature de Cédric Villani à la mairie de Paris.

C'était un secret de polichinelle, désormais officiellement éventé: candidat déçu à la primaire La République en Marche (LaREM) pour les municipales à Paris face à Benjamin Griveaux, Cédric Villani a officialisé sa candidature dissidente ce mercredi, dans un café du XIVe arrondissement de la capitale.

Un choix que regrette Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement et proche d'Emmanuel Macron invitée de notre antenne au même moment, qui s'est dite "à titre personnel déçue par le choix qu'il a fait".

Face à l'éventualité de voir la décision du député de l'Essonne faire boule de neige dans d'autres villes de France, Sibeth Ndiaye a prononcé une mise en garde:

"J'en appelle à la responsabilité de chacun de nos marcheurs. La responsabilité, c'est admettre que parfois, les choix qui sont faits ne sont pas des choix qui nous siéent. C'est admettre que parfois on n'est pas l'élu, que parfois on n'est pas la bonne personne au bon moment", a plaidé la porte-parole du gouvernement.

La secrétaire d'État a également évoqué la possibilité d'alliances avec des maires sortants, pour "ne pas rajouter de la division":

"On a toujours considéré que nous étions de gauche et de droite en même temps. (...) Pour les municipales, il y a des endroits où des projets portés par des maires sortants, qu'ils soient de droite, historiquement, qu'ils soient de gauche, historiquement, sont des projets qui nous conviennent, donc assez naturellement on va les soutenir".
Clarisse Martin