BFMTV

CAFÉ POLITIQUE - Quand Royal rejoue "La Liberté guidant le peuple"

Ségolène Royal façon "Liberté guidant le peuple", dans le Parisien Magazine.

Ségolène Royal façon "Liberté guidant le peuple", dans le Parisien Magazine. - -

Tous les matins, BFMTV.com sélectionne pour vous le meilleur de l'actualité politique. Ce matin, Ségolène Royal en toge, Frédéric Mitterrand en admiration devant la beauté de François Fillon et Dominique de Villepin très fier de son propre bilan.

> Ségolène Royal réinterprète Delacroix

-
- © -

Ségolène Royal ose le jeu de rôle pour Le Parisien Magazine. Dans l'édition du journal à paraître vendredi, que Le Lab d'Europe 1 a pu consulter, l'ancienne candidate à la présidentielle de 2007 rejoue "La Liberté guidant le peuple", le célèbre tableau d'Eugène Delacroix, toge et drapeau français à l'appui.

Delacroix VS Ségolène
Delacroix VS Ségolène © -

Ce shooting un peu spécial illustre une interview de la présidente du conseil régional de Poitou-Charentes, réalisée dans le cadre d'un dossier sur le courage en politique. "C'est nous qui avons contacté Ségolène Royal en lui proposant une série d'images que nous inspirait le thème du courage en politique", explique à BFMTV Frédéric Béghin, rédacteur en chef au Parisien Magazine.

"Parmi les images proposées, il y avait 'La Liberté guidant le peuple'. Je pense qu'elle s'y est reconnue d'une certaine façon. Dans l'interview, elle rappelle que lorsqu'elle était candidate, en 2007, elle a choqué dans son propre camp en réclamant le drapeau national pour la gauche", poursuit-il.

Ségolène Royal assume-t-elle cette mise en scène? "J'entends déjà dire que je me prends pour Jeanne d'Arc...", a-t-elle en tout cas confié pendant la séance photo, le 15 octobre.

Les internautes, eux, semblent avoir particulièrement apprécié l'image.

Sur Twitter, les réactions n'ont pas tardé. Notamment à droite.

Bonjour. Jeudi 24 octobre, Ségolène royal est pieds nus dans une toge blanche avec un drapeau français #toutvabien http://t.co/LOrASBTink
— Christian Estrosi (@cestrosi) October 24, 2013

> Frédéric Mitterrand "frappé par la beauté" de Fillon

"Je suis frappé par la beauté physique de cet homme". Les mots sont de Frédéric Mitterrand et concernent... François Fillon. Dans son livre La récréation, qui paraît ce jeudi aux éditions Robert Laffont, l'ancien ministre évoque ses années de ministre de la Culture sous la présidence Sarkozy.

Il y confie notamment son admiration pour le physique de l'ex-Premier ministre, dans un passage repéré par Le Point. "Je suis frappé par la beauté physique de cet homme, ce dont personne ne parle jamais", écrit ainsi Frédéric Mitterrand.

> Le mariage Modem-UDI "finalisé"?

Ils tardent à parvenir à un accord. Les centristes sont sur le point de signer leur union. Mais les discussions s'éternisent. Si bien que Jean-Louis Borloo a ironisé mercredi devant les journalistes, estimant qu'en politique "comme en amour", "plus c'est long plus c'est bon". Yves Jego, lui, a reconnu que "le contrat de mariage prend un peu de temps". Mais fin des négociations. Sur RTL jeudi matin, François Bayrou, patron du Modem, a coupé court aux railleries.

"Le contrat est prêt, il est finalisé", "on l'officialisera dans les prochains jours", assure le Béarnais, affirmant "on a fait ça en moins de deux mois". Objectif: donner du poids au centre, en alliant "deux mouvements qui ont compris que, séparés, ils ne pèseraient pas assez". Reste donc à la publication des bans pour connaître les conditions de l'union.

> Dominique de Villepin, en toute modestie

Dominique de Villepin est visiblement assez fier de son bilan à Matignon. Au micro de France Culture, l'homme politique est revenu sur ses années en tant que chef du gouvernement, de 2005 à 2007, qu'il juge "exceptionnelles pour la France".

"J'ai été Premier ministre pendant deux ans et il se trouve, c'est peut-être un hasard, que ces deux années ont été les meilleures années pour la France depuis plusieurs décennies", a fait remarquer Dominique de Villepin. Avant de justifier: "Nous avons à la fois baissé la dette, à la fois baissé les déficits publics, en même temps baissé le chômage et en même temps nous avons connu de la croissance. Donc ce sont des années exceptionnelles pour la France quand on compare avec les trente ou quarante dernières années".

> Michel Fugain défend Jean Roucas

Invité des Grandes Gueules de RMC, mardi, le chanteur Michel Fugain a pris la défense de l'humoriste Jean Roucas, qui a annoncé, en septembre dernier, son ralliement au Front national, qui lui avait valu de nombreuses critiques.

"On n'a aucune raison de lui interdire quoi que ce soit", a estimé Michel Fugain, sur RMC. "Il a des idées, il les défend, que les gens considèrent qu'elles sont bonnes ou mauvaises, c'est le problème des gens". Et le chanteur, qui avait participé au grand meeting d'entre-deux tours de la campagne de François Hollande, d'ajouter: "Le Front national avance depuis longtemps. (...) La question s'est posée il n'y a pas longtemps de savoir si c'est un parti d'extrême droite ou pas, je rappelle volontiers que le parti nazi, ça veut dire national-socialiste, d'accord. Ça veut dire qu'il y avait le mot socialiste dedans".

Adrienne Sigel et Violaine Domon