BFMTV

L'UDI de Borloo + le MoDem de Bayrou = le Grand Centre?

François Bayrou, président du MoDem et Jean-Louis Borloo, président de l'UDI.

François Bayrou, président du MoDem et Jean-Louis Borloo, président de l'UDI. - -

L'appellation de "Grand Centre" aurait émergé en pied d'un document que L'Opinion.fr se serait procuré. Le MoDem, qui détient pourtant la marque éponyme, a démenti.

Le mariage de raison entre les deux partis centristes que sont l'UDI et le Modem prend forme. Le nom de baptême du nouveau parti issu de cette alliance aurait fuité dans un document que s'est procuré L'Opinion.fr.

L'alliance de ces deux partis pourrait ainsi prendre le nom de "Grand Centre". Et comme l'indiquait mardi le Huffington Post, la réservation du nom de domaine grandcentre.fr a bien été effectuée. Sans toutefois qu'un quelconque lien puisse être établi avec les deux partis.

En sus de cette nouvelle appellation, L'Opinion.fr cite une "charte" qui poserait les modalités de ce contrat de mariage et qui poserait les grands défis à relever pour cette nouvelle formation politique.

Le Modem dément le nom et la "charte"

S'il confirme son rapprochement avec l'UDI, le Modem a officiellement démenti, dès mardi soir, cette appellation. "Non, la Charte et le nom qui circulent sur Internet ne sont pas justes", a précisé le Modem via son compte Twitter.

Oui, nous travaillons au rassemblement du #Centre. Non, la Charte et le nom qui circulent sur internet ne sont pas justes. #MoDem #UDI
— Mouvement Démocrate (@MoDem) October 22, 2013

Cela étant dit, il suffit de consulter le site de l'INPI, pour constater que la marque "Grand Centre" est depuis décembre 2009 la propriété du MoDem.

Le dépôt de la marque Grand Centre par le MoDem à l'INPI, dès 2009.
Le dépôt de la marque Grand Centre par le MoDem à l'INPI, dès 2009. © -

La fausse "charte" qui évoque de possibles vraies primaires

Un exemplaire plus vrai que nature de cette "charte" circule sur Internet. Le document met l'accent sur l'attachement du "MoDem - UDI, le Grand Centre" aux valeurs humanistes, républicaines, démocrates et à la construction européenne. Le document parle aussi de ce que pourrait être l'organisation du futur parti qui prendrait la forme d'une "coopérative".

Le document projette aussi la formation politique dans l'avenir. Certaines options sont évoquées, comme la "désignation en commun dans une procédure démocratique propre à l'espace politique du centre". Mais en l'absence de certitude quant à la véracité du document, rien ne permet d'en déduire la tenue d'éventuelles primaires.

Pour le reste "une direction commune exercée par les deux mouvements" est évoquée. Seule certitude, l'alliance que Jean-Louis Borloo et François Bayrou s'efforcent de mettre en place fait politiquement sens, les discussions quant aux modalités de mise en œuvre n'ont pas fini d'alimenter les pronostics politiques.

David Namias