BFMTV

Benjamin Griveaux tacle la mairie de Paris sur la pollution: "il faut arrêter de se comporter de manière égoïste"

-

- - AFP

Sur Franceinfo, le porte-parole du gouvernement a appelé à "dépasser les clivages politiques" sur le thème de la pollution et taclé le comportement "égoïste" de la mairie de Paris.

Sur Twitter, ChrisDepuis plusieurs jours, la mairie de Paris dénonce le silence de l'Etat sur l'épisode de pollution en cours en Ile-de-France. Anne Hidalgo a à plusieurs reprises réclamé la mise en place de la circulation différenciée auprès de la préfecture de police et des services de l'Etat, sans succès. Interrogé sur ce sujet par Franceinfo, le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux rejette ce mardi une "mauvaise polémique". 

"La pollution et la lutte contre la pollution atmosphérique doit dépasser les clivages politiques, échapper à la politique politicienne de bon matin et faire en sorte qu'on y arrive ensemble", a souligné le porte-parole du gouvernement. 

"La pollution ne s'arrête pas au périphérique"

Benjamin Griveaux, potentiel candidat à la mairie de Paris, s'est ensuite directement adressé à Christophe Najdovski, maire-adjoint en charge des Transports à Paris, qui comme Anne Hidalgo fustige depuis plusieurs jours "l'inaction" de l'Etat concernant l'épisode de pollution.

"Une nouvelle pour Monsieur Najdvosk: la pollution ça ne s'arrête pas au périphérique. Quand on prend des décisions dans Paris, cela impacte les habitants de la petite couronne. Il faut arrêter de se comporter de manière égoïste. Quand on prend des décisions dans Paris, ça impacte tout le monde", a martelé Benjamin Griveaux.

Et de conclure: "avoir déplacé la pollution du centre de Paris vers les Grands Boulevards et vers l'Est de Paris, je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur service rendu pour la qualité de l'air. 

Sur Twitter, Christophe Najdovski a répondu quelques minutes plus tard à Benjamin Griveaux, qu'il accuse de faire "étalage de sa méconnaissance du sujet". "Une nouvelle pour Benjamin Griveaux: les mesures anti pic de pollution sont prises à l'échelle métropolitaine. Quand on aspire à gouverner la capitale on se renseigne sur la réglementation existante!", s'est agacé l'adjoint d'Anne Hidalgo, réitérant sa demande de "mesures d'urgence de nature à réduire les émissions de polluants". 

Carole Blanchard